Archives par catégorie : Conseils pour les voyageurs

Une bonne voiture de location, prémices de vacances réussies

Location de voitureLes vacances constituent des moments privilégiés pour rompre la monotonie quotidienne et repartir du bon pied. Louer une voiture pour découvrir une destination idyllique représente souvent une économie par rapport à d’autres moyens de transport, mais surtout vous donne la liberté de vous déplacer à votre rythme et selon vos envies. Il convient, néanmoins, de prendre quelques précautions et de veiller à certains points afin d’éviter que le voyage ne se transforme en cauchemar ou en gouffre financier.

Un modèle de voiture pour chaque escapade

Pour choisir la voiture de location la plus appropriée à vos vacances, il importe de définir au préalable l’usage souhaité. Ainsi, si vous devez effectuer de nombreux trajets courts, un petit modèle vous permettra de réaliser des économies aussi bien sur le prix de la location que sur celui du carburant.

Les familles peuvent opter pour des berlines qui offrent un confort optimal ou jeter leur dévolu sur les monospaces, notamment si les bagages sont encombrants. Les tout-terrains, quant à eux, sont les moyens de transport idéaux pour ceux qui partent à l’assaut de destinations où les routes et les pistes sont en mauvais état ou qui envisagent d’explorer des sites à l’écart des voies asphaltées.

Il est également utile d’évaluer le nombre de kilomètres à parcourir afin de choisir l’offre qui se rapprochera le plus de votre budget. Dans la mesure du possible, optez pour la formule « kilométrage illimité », bien qu’elle soit rarement proposée en Europe pendant les vacances.

Comment trouver les meilleures offres ?

Dès que vous avez défini le modèle de voiture qui vous convient, il est judicieux de comparer les offres des différentes agences de location. Les services en ligne vous évitent de perdre du temps et vous permettent d’évaluer les entreprises de location en quelques clics. Il faut aussi noter que les tarifs de location quand on réserve par Internet sont souvent inférieurs à ceux qui sont proposés sur place.

Outre le prix, vous devez prendre en compte certains critères comme les assurances, les options proposées ou le délai de retour du véhicule. Vous pouvez également voir si c’est la compagnie qui se charge de faire le plein de carburant à votre retour. Si c’est le cas, vous devez prévoir des dépenses supplémentaires pour l’achat du carburant, qui vous sera facturé par celle-ci.

Quand réserver la voiture ?

Réserver une voiture de location pour vos vacances présente des avantages indéniables. L’idéal serait de le faire un mois avant votre départ. En effet, les prix de location augmentent à mesure que la remise des clés du véhicule approche. De plus, cette option vous donne la possibilité de profiter de réductions conséquentes proposées par certaines sociétés de location en ligne et de consacrer les dernières semaines avant le départ à d’autres aspects du voyage comme les formalités administratives ou l’hébergement.

Qu’en est-il des assurances complémentaires ?

Selon vos besoins, il est recommandé de prendre connaissance, avant le départ, des assurances de base et des assurances complémentaires nécessaires. En règle générale, l’assurance de base est comprise dans le prix de location de la voiture. Celle-ci concerne surtout les dommages corporels et matériels subis par un tiers et son véhicule. En fonction des risques spécifiques à votre destination, vous pouvez demander de souscrire des assurances complémentaires pour mieux vous couvrir.

Il est également conseillé de se renseigner sur le montant de la franchise ainsi que sur les exclusions de garantie. Certaines agences de location proposent une réduction de la franchise, voire même sa prise en charge. Ainsi, une garantie complémentaire peut couvrir le conducteur et ses passagers en cas d’accident, à hauteur d’un plafond prédéfini.

Le dépôt de garantie dans la location de voiture

Condition nécessaire à la location de voiture, le dépôt de garantie sert à couvrir les préjudices éventuels survenant pendant la location ainsi que les possibles dépenses facturées au client. Il est conseillé de s’informer de son montant à l’avance. Généralement, cette somme diminue sensiblement si vous avez souscrit une assurance tout risque.

Points importants à tenir en compte quand on loue une voiture

  • Lisez attentivement le contrat et n’hésitez pas à poser des questions si certains points vous semblent flous. Celui-ci doit indiquer clairement les conditions d’usage de la voiture, la durée de la location ainsi que les tarifs appliqués.
  • Consultez bien les conditions concernant le retour du véhicule, notamment les heures d’ouverture de l’agence ou la possibilité de retour dans une autre ville.
  • En présence d’un agent de la compagnie de location, faites une inspection de l’état de la voiture. Signalez les moindres fissures, rayures ou impacts afin d’éviter qu’ils vous soient imputés lorsque vous rendrez le véhicule. N’oubliez pas de réviser également l’état de l’intérieur du véhicule.
  • N’hésitez pas à comparer le kilométrage de la voiture avec celui inscrit sur votre contrat de location. Cette précaution vous préserve des mauvaises surprises, notamment si vous optez pour une formule de kilométrage limité. Gardez avec vous un exemplaire du contrat ainsi que la feuille de vérification du véhicule pour éviter tout litige postérieur.
  • Notez les coordonnées téléphoniques de l’agence de location et de celui de sa permanence pour la contacter rapidement en cas de besoin.
  • Il est préférable de bien préparer son itinéraire et de louer un GPS si nécessaire.
  • Ne pas oublier de vous renseigner sur la limitation de vitesse et sur le Code de la route en vigueur dans votre pays de destination.

Pour profiter de vacances paisibles, il vaut mieux bien choisir sa voiture de location. De l’identification précise de vos besoins à la sélection du meilleur prestataire, rien ne doit être laissé au hasard. La souscription d’une bonne assurance vous permet également de rester serein, même en cas d’accident.

Bonne route !

Et vous ? Quelles sont vos astuces ? N’hésitez pas à commenter cet article et bon voyage !

Dans les pays exotiques, comment savourer la cuisine locale sans tomber malade ?

Plat exotiqueVoyager, c’est s’évader vers un autre monde, un autre univers culturel, mais aussi gastronomique. Qui peut résister aux saveurs inconnues et aux parfums des plats exotiques ? Il est tout à fait possible de profiter d’un séjour dans un pays étranger pour en découvrir les plats typiques, à condition de prendre quelques précautions pour éviter que l’expérience culinaire ne tourne au cauchemar et que l’odyssée ne se termine à l’hôpital.

L’eau, source de bien-être… et de maladies

Une personne qui voyage doit faire attention à l’eau qu’elle boit ou qui sert à laver les aliments. En effet, la qualité de l’eau n’est pas garantie, c’est pourquoi il est recommandé de la boire uniquement en bouteilles avec une capsule intacte. Dans la mesure du possible, autant s’abstenir d’acheter les bidons d’eau dans la rue, car dans certains pays, des marchands peu scrupuleux peuvent substituer l’eau des bouteilles par de l’eau impropre à la consommation.

Si le voyageur manque d’eau en bouteille, il est recommandé de faire bouillir l’eau du robinet pendant au moins 10 minutes avant de la boire. Si on ne peut pas la faire bouillir, on peut aussi la désinfecter chimiquement ou en utilisant un filtre. Néanmoins, il faut savoir que ces dernières méthodes ne sont pas aussi sûres que la désinfection par ébullition. Plus d’information à ce sujet en cliquant ici.

Gare aux aliments mal lavés, mal cuits ou d’origine douteuse !

En voyage, rien n’est plus enivrant que de goûter à des saveurs inconnues et à des plats exotiques, mais il faut rester prudent. Si les poissons et autres fruits de mer peuvent engendrer des troubles intestinaux, les produits laitiers non pasteurisés sont également à proscrire.

Les aliments les plus risqués pour la santé du voyageur sont ceux consommés crus : viandes, poissons, ainsi que  fruits et légumes sans leur peau. Au restaurant, il est conseillé de commander ses plats « à point » ou « bien cuits » et demander à ce qu’ils soient servis chauds.

De même, il importe de choisir les restaurants où il y a du monde, cela signifie la plupart du temps que les repas sont sains. Si le menu est rédigé dans une langue que vous ne comprenez pas, il ne faut pas hésiter à demander une description des ingrédients au serveur pour éviter de manger n’importe quoi. Dans le cas où les étals de rue tentent le vacancier, il est recommandé de vérifier la propreté des ustensiles et du kiosque du marchand avant de commander.

Autres recommandations et conseils

Le lavage des mains doit être systématique avant de manger, et ce, pour éviter les maladies comme la turista et autres diarrhées.

Les personnes qui suivent un régime spécial comme les diabétiques, les végétariens ou celles qui souffrent d’allergies sont invitées à posséder un traducteur électronique pour les aider à comprendre les différents menus et pouvoir commander les plats adaptés à leurs besoins.  Et, pourquoi pas, acheter sa propre nourriture dans les épiceries ou les grandes surfaces et la préparer soi-même.

Comme les visites touristiques peuvent fatiguer l’organisme, il est essentiel de manger équilibré. Même dans les situations où la viande est difficile à trouver, il est toujours possible de la remplacer par des protéines provenant des œufs, des lentilles, des noix ou du tofu, sans oublier de compléter le menu avec des fruits et des légumes cuits ou avec leu peau, ainsi que du pain et des céréales. Il faut faire attention aux vins et aux bières de fabrication locale dont la teneur en alcool peut différer de celle de votre pays d’origine.

Dans les pays tropicaux, c’est difficile, et même dommage, de se passer des nombreux fruits et légumes que l’on peut trouver dans le marché. En plus, ils sont normalement proposés à des prix très abordables ! Si vous êtes tenté, il faut toujours les acheter avec leur peau et les laver soi-même avec de l’eau propre pour après les éplucher.

La découverte de la gastronomie locale fait partie des plaisirs du voyage. Il ne faut surtout pas s’en priver, mais rester prudent en toutes circonstances pour ne pas tomber malade.

Bonne dégustation !

Comment préparer sa valise et ce qu’il faut éviter d’emporter dans les bagages

Bien préparer sa valiseLa préparation des valises constitue un moment important auquel il faut consacrer tout le temps nécessaire avant de partir en voyage. Entre ce vous souhaitez emporter avec vous et ce que vous pouvez mettre dans vos valises, l’écart est parfois important. Comment faire pour voyager léger et partir l’esprit tranquille ? Qu’est-ce qu’il ne faut pas mettre dans ses valises ? Voici quelques pistes…

Le syndrome du « en cas où »

Avant de passer aux conseils spécifiques, en voici un d’ordre général : ne tomber pas dans le syndrome du « en cas où ». Quand on prépare ses valises, c’est très facile : on est toujours tenté de mettre tout un paquet de choses « en cas où » on en aurait besoin, mais la vérité est que souvent on ne les utilisera pas.

Avant de mettre un vêtement ou un objet dans votre valise, réfléchissez y et posez-vous ces questions : est-ce que j’en ai vraiment besoin ? Est-ce que cet objet est vraiment indispensable pour la réussite de mon voyage ? Si la réponse et « non » ou « peut-être », dans la plupart des cas, mieux vaut laisser cet objet à la maison.

Si lors de voyages précédents cela vous est déjà arrivé de revenir à la maison avec des vêtements et des objets qui sont partis avec vous, mais qui ne sont jamais sortis de votre valise ; vous devez redoubler de vigilance pour ne pas être proie du syndrome du « en cas où » la prochaine fois que vous ferez vos valises.

Les vêtements inutiles et remplaçables

Souvent, ce sont les vêtements qui alourdissent inutilement les bagages des voyageurs. Il n’est pas nécessaire d’emporter toute sa garde-robe, même pour de longues vacances. Si l’on planifie bien en fonction des activités qu’on fera sur place, et on choisit des vêtements qui peuvent se combiner les uns avec les autres, on peut survivre pendant de nombreux jours avec une garde-robe réduite. En plus, si on en a besoin, on pourra toujours laver son linge sur place.

Et si par hasard on a en effet oublié quelque chose, il est toujours possible d’acheter sur place des accessoires ou des vêtements appropriés au climat de votre lieu de séjour. Cela permet par la même occasion de s’habiller à la couleur locale, de côtoyer la population et de rapporter un souvenir à la maison !

Les gadgets et appareils encombrants

Beaucoup de personnes possèdent des gadgets qui leur apportent confort et bien-être à la maison. Souvent, elles souhaitent les emporter avec elles pour leurs vacances. Il s’agit par exemple de lecteurs DVD portables, de lampes de lecture, de traducteurs électroniques, de cafetières, etc. Non seulement ces objets peuvent occuper beaucoup de place dans les bagages, mais ils réclament généralement une attention particulière dans leur transport et leur fonctionnement, car ils peuvent nécessiter de recharges, de piles ou d’adaptateurs pour les prises électriques à l’étranger qui augmentent davantage le volume et le poids des valises.

Avant de mettre un gadget dans votre valise, posez-vous cette question : est-ce que je ne peux pas m’en passer pendant la durée de mon voyage ? Si la réponse est « oui » ou « peut-être », ce gadget devrait rester chez vous.

Les bijoux et objets de valeur

Les voleurs sont facilement tentés par les bijoux et les objets de valeur comme les montres. Porter ostensiblement sur soi ces objets ne fait qu’attirer la convoitise des malfaiteurs. Même s’il semble difficile de laisser à la maison le pendentif de sa grand-mère ou la montre Cartier héritée d’un parent, la prudence doit toujours être de mise afin de ne pas risquer de se faire voler ces objets qui ont autant de valeur intrinsèque que sentimentale. D’autant plus que la plupart des assurances voyage ne couvrent pas le vol de bijoux pendant un séjour à l’étranger, ce qui implique de souscrire une assurance complémentaire si l’on veut garantir ses objets de valeur.

Les excès de produits de beauté

Il n’est pas nécessaire d’emporter toute sa gamme de produits de beauté pour partir en voyage. Ce n’est pas la peine de se munir de tous les fonds de teint, shampoings, gels coiffants ou produits cosmétiques que l’on possède pour une ou deux semaines. D’autant plus que les réglementations sur la sécurité dans les aéroports sont draconiennes en ce qui concerne les flacons contenant du liquide, notamment ceux de plus de 100 ml qui ne sont pas autorisés en cabine.

Comme pour les vêtements, on pourra toujours acheter des produits sur place si besoin est.

La trousse à pharmacie

À moins qu’on ne suive un traitement médical ou qu’on ne doive prendre des médicaments pour des maladies chroniques comme l’asthme ou le diabète, il n’est pas nécessaire d’emporter tous les médicaments et soins que l’on a chez soi. Une trousse à pharmacie de voyage avec les éléments essentiels sera plus que suffisante.  En plus, sauf en cas de séjour au fin fond de la brousse, il est relativement facile de trouver une pharmacie dans la plupart des destinations.

Guides et informations pour le voyage

Il est inutile de s’encombrer de plusieurs livres de guide. Un bon guide de voyage est normalement suffisant. Les tablettes et les Smartphones permettent aussi de télécharger des guides et des applications utiles pour votre voyage. Si on a accès à une connexion Internet, on peut également disposer rapidement de renseignements à partir de moteurs de recherche et de sites Web. Et si on a besoin d’informations complémentaires, on peut toujours demander sur place.

La réussite du voyage dépend en partie de ce que contiennent les valises. Il est donc préférable de faire un bon tri pour ne pas oublier l’essentiel, mais aussi pour ne pas les remplir inutilement !

Bon voyage !

Vous avez des commentaires à ce sujet ? N’hésitez pas à partager vos remarques.

Qui appeler en cas d’accident pendant les vacances ?

AmbulanceMalgré toutes les précautions prises, une personne ou une famille en vacances peut être victime ou témoin d’un accident. Qui faut-il appeler pour prévenir les secours ? Quelles sont les informations à transmettre à son interlocuteur pour faciliter l’intervention des secouristes ? Et l’assurance voyage dans tout cela ? Ce sont des points essentiels qu’un vacancier doit se remémorer au moment opportun.

Que faire si l’accident a lieu en France ?

Un accident est si vite arrivé, il est important de savoir réagir de façon efficace dans cette situation. En France, si les victimes ont besoin d’une assistance médicale rapide, il faut appeler en premier le SAMU en composant le 15 sur son portable. S’il s’agit d’un accident sur une autoroute, vous pouvez également utiliser l’une des bornes d’appel d’urgence réparties tous les 2 kilomètres. Vous devez ensuite prévenir les pompiers au 18 pour la sécurisation des personnes et de leurs biens.

Les mêmes numéros servent aussi à gérer les accidents domestiques qui peuvent également survenir durant vos vacances dans l’Hexagone, qu’il s’agisse de noyade, de brûlure, de chute, d’électrocution, d’étouffement, de morsure ou d’intoxication, votre vitesse de réaction peut sauver des vies. En effet, près de 20 000 personnes meurent chaque année suite à un accident domestique et le fait d’appeler immédiatement les services de secours en leur fournissant un compte-rendu exact de la situation augmente les chances de survie des victimes.

Que faire en cas d’accidents à l’étranger ?

En cas d’accident pendant vos vacances en Europe, il faut composer immédiatement le numéro d’urgence européen, le 112. Cet appel est entièrement gratuit et peut être effectué à partir de votre portable ou d’une cabine publique. Il permet de contacter en même temps tous les services de secours du pays où vous vous trouvez.

Si votre séjour se déroule hors d’Europe, c’est toujours une bonne idée de se renseigner sur les numéros d’urgence de votre pays de destination et de les noter quelque part.

Sur un Smartphone , on peut également télécharger des applications « Urgences » qui permettent de localiser par GPS votre appel et de contacter directement les services de secours du pays où vous vous trouvez.

Quelles informations transmettre aux secours ?

Il faut communiquer impérativement aux services d’urgences votre numéro de téléphone ainsi que l’indication exacte du lieu de l’accident. Il est aussi nécessaire de préciser la nature de l’accident avec les risques encourus et le nombre de victimes. Si possible, vous devez décrire l’état de santé de chacune d’elles ainsi que les premiers soins apportés. Attendez la confirmation de la réception de ces renseignements par votre interlocuteur et répondez avec exactitude aux éventuelles questions qui peuvent vous être posées avant de raccrocher.

L’avantage de souscrire une assurance voyage

Si vous êtes victime d’un accident hors de France, avoir souscrit une bonne assurance voyage internationale peut vous éviter de nombreux désagréments et de lourdes dépenses. En effet, ce type d’assurance garantit la prise en charge de frais médicaux en cas d’hospitalisation à l’étranger et met à votre disposition un service d’assistance pour vous aider.

Le rôle du service d’assistance des assurances voyage

Si vous avez souscrit une assurance voyage, lors d’un accident ou d’une hospitalisation à l’étranger, il est nécessaire d’appeler le service d’assistance (« assisteur ») le plus rapidement possible. Celui-ci doit être joignable 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Son rôle est de gérer ce type de sinistres et de vous aider à trouver la meilleure solution à votre problème.

L’idéal est d’appeler le service d’assistance avant un transfert aux urgences ou une hospitalisation. Si la situation ne le permet pas, il convient de prévenir l’assisteur dès que possible.

Pour agir efficacement, ce service vérifie en premier lieu la validité de l’assurance ainsi que les garanties du contrat. En fonction de ces données, l’assuré est accompagné dans les différentes procédures à suivre pour trouver la solution la plus adaptée à sa situation.

Par conséquent, il est indispensable d’avoir toujours sous la main les coordonnées du service d’assistance ainsi que le numéro d’attestation de l’assurance.

Les accidents font partie des aléas des voyages. Connaître les numéros à contacter en cas d’urgence permet d’activer rapidement les secours et de sauver la vie de vos proches ou d’autres victimes. Souscrire une assurance voyage permet de se couvrir en cas de problème de santé à l’étranger en bénéficiant de la prise en charge des frais médicaux engagés et d’une assistance rapide.

Informations complémentaires

Vous avez des réactions à soumettre par rapport à cet article ? Ne manquez pas de partager votre commentaire.

Comment faire face à quelques situations qui peuvent ruiner votre voyage

Problèmes en voyageQuelle que soit sa préparation, un voyage organisé n’est jamais à l’abri d’un imprévu. Plusieurs problèmes comme le vol du passeport, la perte de votre permis de conduire, un accident ou une agression peuvent survenir en cours de route ou pendant votre séjour à l’étranger. Tour d’horizon de quelques situations à risque et des solutions à mettre en œuvre pour les prévenir ou y remédier.

Perte de vos documents d’identité : que faire ?

En cas de perte de vos documents comme le passeport, le permis de conduire ou la carte d’identité, le bon réflexe est de réfléchir à l’endroit où vous les avez vus la dernière fois. En effet, le stress du voyage peut parfois conduire à un simple oubli ou à un mauvais rangement de vos dossiers.

En cas de vol ou de perte définitive de votre passeport, la première chose à faire est d’avertir les autorités locales et, ensuite, de prévenir votre consulat.  Celui-ci pourra soit vous procurer un laissez-passer pour vous permettre de rentrer en France, soit vous fournir un passeport provisoire appelé également passeport d’urgence pour pouvoir continuer votre voyage.

Quant au permis de conduire, le premier pas est de se rendre auprès des autorités locales pour déclarer sa perte. Les autorités locales devront vous fournir un document attestant la perte de votre permis. Celui-ci vous servira à son tour pour obtenir un récépissé auprès du commissariat de police une fois de retour en France. Ce récépissé est valable pour deux mois, période pendant laquelle vous devrez faire la demande d’un duplicata de votre permis de conduire.

J’ai perdu mon vol : comment réagir ?

Perdre son vol est une mésaventure qui peut arriver à tout le monde. Cette situation peut provenir de différentes causes :

  • Dans le cas d’une annulation du vol par la compagnie, vous avez droit à une indemnisation couvrant votre hébergement, votre transport et même vos repas.
  • S’il s’agit d’un surbooking et que la négociation avec les autres passagers est infructueuse, vous pouvez réclamer un dédommagement auprès de la compagnie aérienne.
  • Enfin, si cela est lié à votre retard, un remboursement ou une modification reste possible dans certains cas. Cela en fonction de votre type de billet et/ou de la souscription d’une assurance annulation qui couvre ce genre de risques.

Dans tous les cas, le plus simple est de contacter immédiatement votre compagnie aérienne ou votre agence de voyages afin de vous informer de la procédure à suivre et des éventuelles modalités de remboursement.

J’ai été victime d’un accident ou d’une agression : quelle réaction adopter ?

En cas d’accident grave, les autorités locales se chargent d’avertir votre consulat.  Après les soins d’urgence, vous pourrez être rapatrié ou soigné sur place.  Les frais médicaux seront à votre charge, un remboursement n’étant possible que si vous bénéficiez d’une assurance voyage incluant une garantie frais médicaux et l’assistance rapatriement.

Si vous êtes victime d’une agression, vous devez porter plainte auprès des services de police du pays qui se chargeront de faire une enquête.  Votre consulat devra aussi être prévenu des circonstances détaillées de l’agression. C’est bon à savoir que si vous ne pouvez pas obtenir réparation par l’auteur de l’agression ou par d’autres organismes locaux, dans certains cas, vous pouvez demander une indemnisation auprès de la CIVI (Commission d’Indemnisation des Victimes d’Infractions) une fois de retour en France.

Comment éviter ces situations désastreuses lors d’un voyage ?

Un voyageur averti en vaut deux ! Bien qu’il n’y ait pas de remède miracle permettant d’éviter les situations désastreuses lors d’un voyage, l’essentiel est d’avoir pris toutes les précautions nécessaires.

Au niveau de la préparation, vous pouvez vous renseigner au préalable sur l’heure limite d’enregistrement et d’embarquement.  Par prudence, vous pouvez aussi prévoir une solution de rechange si votre avion décolle sans vous en trouvant des informations sur les autres vols ayant la même destination.

De même, afin d’éviter le vol de votre passeport et de vos pièces d’identité, le mieux est de ne pas les exposer et de les garder toujours avec vous.  Par ailleurs, une copie de ces documents vous sera d’une grande utilité lors de la déclaration de perte ou de vol.

Côté indemnisation, avoir une bonne police d’assurance s’avère le moyen le plus efficace pour disposer d’une couverture en cas d’accident ou de problème de santé à l’étranger

Vous avez d’autres conseils ou des remarques à apporter sur les situations désastreuses qu’un voyageur peut rencontrer ? Partagez votre avis dans les commentaires de cet article.