Guide pour téléphoner à l’étranger

Téléphoner à l'étrangerVoyager permet souvent de se déconnecter de son quotidien mais cela ne signifie pas pour autant se couper du monde et de ses proches. Même à l’étranger, il existe quelques astuces pour parvenir à communiquer avec eux sans nuire à l’équilibre de votre budget.

Garder son téléphone

Pour téléphoner en voyage, vous pouvez vous servir de l’appareil que vous utilisez au quotidien en France ou acheter un vieux téléphone bas de gamme pour moins de 30 € et facile à remplacer en cas de perte. Assurez-vous tout simplement auprès de votre opérateur que votre téléphone portable puisse fonctionner à l’étranger. Si nécessaire, faites le débloquer et demandez d’activer l’option internationale au plus tard 48 heures avant votre départ.

Conserver sa carte SIM

Vous pouvez garder votre carte SIM française pour appeler vos proches depuis le Brésil, l’Irlande ou encore le Japon. Vous pouvez de cette façon conserver un forfait français et continuer à recevoir et émettre des appels et des messages dans votre pays d’accueil. De plus, les textos de confirmation de certaines transactions en ligne continueront à vous parvenir directement, ce qui est très pratique pour acheter votre billet d‘avion par exemple. Par ailleurs, certains opérateurs proposent des tarifs spéciaux à l’attention des voyageurs, comme l’option Monde.

Il faut noter que cette solution est surtout intéressante pour ceux qui voyagent fréquemment car elle nécessite une durée minimale d’engagement de votre part. Vérifiez également auprès de votre opérateur les tarifs des appels depuis l’étranger avant de prendre une décision, car généralement, le coût des communications de ce type revient très cher.

Acheter une carte SIM locale

Vous pouvez opter pour l’achat d’une carte SIM une fois arrivé sur place. Très facile à trouver, elle est bon marché et vous pouvez recharger votre crédit régulièrement. Cette solution présente l’avantage de vous faire bénéficier du tarif local lorsque vous passez vos appels. Si vous voyagez à plusieurs, vous pouvez contacter vos compagnons de voyage ou vos amis sur place à moindre coût. Cette puce vous permet de maîtriser vos dépenses et de ne pas vous soucier de votre facture téléphonique à votre retour en France.

En ce qui concerne les appels vers l’étranger, renseignez-vous sur les tarifs appliqués qui varient énormément en fonction de l’opérateur et du pays. À titre d’exemple, la minute de l’appel vers la France depuis la Thaïlande est très abordable. Par contre, si vous pensez appeler votre famille depuis le Kenya pour leur raconter votre dernier safari, comptez jusqu’à 10 € pour 3 minutes de communication.

Enfin, il est bon de savoir que si l’achat d’une carte SIM peut être intéressant pour téléphoner en voyage, il est réglementé dans certaines régions et peut être soumis à la détention d’un passeport et d’une adresse dans le pays.

Utiliser un téléphone fixe

En voyage, vous pouvez également utiliser le téléphone fixe pour appeler la France.

Cartes téléphoniques

Les cartes téléphoniques ont souvent l’avantage de pouvoir être utilisées sur tous les types de téléphones fixes, même les cabines. Elles proposent également un tarif intéressant en ce qui concerne les appels internationaux, ce qui permet de préserver votre budget. Très pratiques, elles sont disponibles un peu partout.

Le principal inconvénient de cette solution est l’obligation de passer par un numéro pour obtenir votre correspondant international. Si vous maîtrisez mal l’anglais, vous allez avoir des difficultés pour suivre les instructions qui sont généralement dispensées en langue locale en plus de la langue de Shakespeare. Dans certains cas, les frais sont débités à la connexion, ce qui est préjudiciable si vous passez des appels courts, mais fréquents.

Cabines

Disponibles un peu partout dans le monde, les cabines publiques simplifient la communication avec votre pays d’origine. Elles sont par ailleurs faciles à utiliser puisqu’il suffit de quelques pièces, d’une carte téléphonique prépayée ou d’une carte bancaire pour parler avec vos amis ou votre famille.

Cependant, dans de nombreux pays, le succès de la téléphonie mobile a entraîné le recul des cabines téléphoniques qui sont laissées à l’abandon ou ne fonctionnent plus. Vous devez quelquefois faire plusieurs kilomètres, voire aller dans la ville voisine, pour en trouver une en bon état de marche.

Les taxiphones

Dans certains pays, notamment en Afrique, les taxiphones permettent d’appeler localement et de téléphoner à l’étranger. Il s’agit de petites échoppes qui disposent de plusieurs postes (un par opérateur) afin de bénéficier de tarifs intéressants. Demandez toujours le prix de la minute de communication avant d’appeler, pour éviter toute surfacturation.

Tarifs

En ce qui concerne les tarifs des communications par téléphone fixe, ils dépendent fortement du pays et de l’opérateur. Certains opérateurs proposent par exemple un tarif moyen de 39 cents pour un appel en Europe ou depuis l’Amérique du Nord, contre 1,30 € pour l’Océanie et l’Afrique. 

Passer par des applications

Avec les progrès de la technologie, téléphoner en voyage devient de plus en plus facile. Il est possible de partir au bout du monde et de rester connecté. Vous pouvez utiliser des applications pour contacter vos proches restés en France, à condition de pouvoir vous connecter au réseau 3G ou au WiFi.

Skype

Il permet de chatter ou de passer des appels (avec ou sans la vidéo) gratuitement depuis un ordinateur vers un autre utilisateur Skype situé ailleurs dans le monde et connecté. Comme Skype est souvent installé dans les ordinateurs des cybercafés, vous ne payez que le temps de connexion pour parler longuement avec votre famille ou vos amis.

Par ailleurs, la disponibilité du WiFi dans la plupart des hôtels, des bars et des cafés vous permet d’utiliser Skype sur la plupart des Smartphones. Le seul inconvénient de cette solution est l’obligation d’acheter du crédit pour appeler votre correspondant sur son téléphone fixe ou portable s’il n’est pas connecté sur Internet. Cela dit, le coût de la communication reste très abordable.

Cependant, dans les zones enclavées où il n’y a ni Internet, ni WiFi, ni 3G, vous ne pouvez pas vous servir de Skype.

Viber

Viber est un concurrent direct de Skype. Ce logiciel peut être utilisé sur Smartphones, Mac ou PC et il permet de passer des appels gratuits vers les autres utilisateurs de cette application. La transmission de messages et la visioconférence sont possibles ainsi que la récupération automatique de votre liste de contacts depuis votre Smartphone.

Le principal inconvénient se situe au niveau de la confidentialité des données car un journal de vos appels est conservé dans les serveurs de Viber.

Whatsapp

Conviviale, l’application Whatsapp permet aux membres de chatter et de s’envoyer des messages gratuitement. Il est même possible d’inclure des photos ou des vidéos dans ces messages. Il s’agit d’un moyen idéal de faire parvenir à vos proches les images de votre voyage de noces en Laponie ou les premiers rayons du soleil qui filtrent à travers les buildings de Manhattan.Cependant, Whatsapp possède un inconvénient majeur : l’impossibilité de passer des appels audio et vidéo.

Téléphoner pour donner des nouvelles à ses proches peut être nécessaire pendant votre séjour à l’étranger. Il existe plusieurs solutions pour garder le contact en communiquant à moindre coût. Il faut toutefois bien s’informer sur les tarifs en vigueur afin de sélectionner le canal le plus efficace sans tomber dans un gouffre financier que vous aurez peut-être du mal à compenser. Suivre ses consommations régulièrement peut également aider à maîtriser son budget.

Le Nouvel An dans le monde entier

Nouvel an dans le mondeL’arrivée de la nouvelle année est un évènement universel célébré dans quasiment tous les pays du globe. Chaque destination a cependant ses traditions bien ancrées et sa façon de célébrer cet instant particulier. Aux coutumes du réveillon se superposent des rituels insolites qui transforment souvent cette occasion en réjouissances et en moments de plaisir et de découverte. Voici un tour du monde des festivités en l’honneur du Nouvel An.

H+12 La Nouvelle-Zélande

En dehors des petites îles du Pacifique Sud, c’est la Nouvelle-Zélande qui fête en premier la nouvelle année dans le monde. À Wellington et dans les autres villes du pays, la tradition est de sortir ses plus belles casseroles à minuit et de les frapper pour créer un vacarme assourdissant dans les rues. À Auckland, la belle plage de Makatana devient la source d’une grande variété de rythmes, du hip-hop au jazz en passant par le funk, la house, l’électro, l’indie ou le drum & bass. Pour les célibataires, le Parti Singles permet de faire des rencontres durant la soirée du réveillon et d’entamer, qui sait, la nouvelle année à deux.

Sur la côte est de la Nouvelle-Zélande, la ville de Gisbonne associe le vin et la musique pour marquer le passage à la nouvelle année à travers le festival Rhythm & Vines. Pendant 3 jours, différents groupes montrent leurs prestations avec des auteurs-compositeurs-interprètes et des DJ qui chauffent le public et créent une sacrée ambiance. Dans toutes les festivités, les feux d’artifice accentuent l’atmosphère joyeuse dans une belle explosion de couleurs.

H+11 Sydney

Que ce soit dans le cadre d’une expatriation, d’un PVT ou d’un VIE, vous pouvez également passer la fin d’année en Australie. L’évènement attire annuellement à Sydney plus de 1,2 million de personnes, dont environ 300 000 touristes. Les bateaux font des cercles dans la baie et s’illuminent de mille lumières. À minuit, les 80 000 feux d’artifice installés dans le port de Sidney et sur le fameux Harbour Bridge s’enflamment pour plusieurs minutes dans une féérie de couleurs.

Les autres villes australiennes préparent également des festivités à l’attention de leurs habitants et des touristes de passage. À Melbourne, vous pouvez assister à un concert à Federation Square avant d’admirer le feu d’artifice qui est visible dans toute l’agglomération. Pour se démarquer, Brisbane propose différentes réjouissances à South Bank Parklands ainsi que deux feux d’artifice dont l’un est lancé à 20 heures 30 et le second à minuit. C’est le cas également pour Adélaïde, avec un grand concert gratuit qui se tient à Elder Park.

H+9 Japon

Au pays du soleil levant, le Nouvel An est une fête à célébrer en famille. Les coutumes du réveillon commencent par un grand ménage ou « ōsōji » afin de purifier la maison. Celle-ci s’orne pour l’occasion de décorations symboliques telles que le « shimenawa », qui est un porte-bonheur, et le « kadomatsu », une offrande constituée de gâteaux de riz et d’une petite orange amère. Les Japonais en profitent également pour régler leurs dettes et liquider leurs affaires en cours.

Le soir du 31 décembre, la famille savoure une délicieuse soupe chaude avec des nouilles longues et fines qui symbolisent la longévité. Avant minuit, elle assiste aux 108 coups de gong qui annoncent l’arrivée de la nouvelle année dans un temple bouddhiste. La tradition est de se coucher ensuite afin de contempler ensemble le premier lever du soleil de la nouvelle année, appelé « hatsuhinode ». Entre le 1er et le 7 janvier, toute la famille doit se rendre en grande tenue dans les temples pour boire le « toso », le premier saké de l’année confectionné à partir d’herbes médicinales afin d’avoir une bonne santé pour le futur. Chacun tire par la suite les prédictions pour cette année naissante.

H+4 Saint-Pétersbourg

La nouvelle année dans le monde réserve bien des surprises et des moments d’émotion à ceux qui sont loin de leur pays d’origine. Une vieille tradition culinaire russe, qui remonte à l’époque de Catherine II la Grande et qui s’appelle d’ailleurs le rôti Impératrice, est un voyage culinaire à ne pas manquer. Il s’agit de farcir une alouette avec des olives aux anchois avant de la glisser dans une perdrix qui est à son tour mise dans un faisan pour enfin entrer dans un porcelet. Bien entendu, ce mets royal est assez difficile à réaliser et coûte très cher de nos jours.

Les Russes ont également une autre coutume : celle d’écrire leur vœu sur un bout de papier à minuit avant de le brûler et de mettre les cendres dans leur verre de champagne. Il est crucial de finir son verre immédiatement pour espérer voir le vœu se réaliser pendant l’année.

H+1 Pologne

Pour le Nouvel An, les Polonais veulent se débarrasser à tout prix de leurs éventuels problèmes financiers de l’année en payant leurs dettes avant le 31 décembre. Afin d’attirer la bonne fortune pour l’année suivante, ils gardent dans leur porte-monnaie deux ou trois écailles de la carpe qu’ils ont dégustée pendant le souper du réveillon.

H+1 Espagne

Même dans un pays catholique comme l’Espagne, les traditions ancestrales restent très vivaces, notamment en ce qui concerne le Nouvel An. Le banquet ne commence pas avant minuit et il est de coutume que chacun avale un grain de raisin à chaque coup de cloche jusqu’à minuit. Cela permet d’obtenir chance, prospérité et succès pour toute l’année à venir. De plus en plus d’Espagnols se ressemblent sur les places publiques le 31 décembre pour perpétuer ensemble ce rituel ancré dans leurs coutumes du réveillon.

H Angleterre

Pour l’Anglais, il est de tradition de mettre dans sa poche une pièce de monnaie, un peu de sel et un morceau de charbon lorsqu’il sort de sa maison après minuit, après le réveillon. Ces éléments symbolisent respectivement l’argent, la nourriture et la chaleur qui seront abondants pour la nouvelle année.

H-5 Québec

Château Laval QuébecSi vous pensez passer le réveillon du Nouvel An au Québec, n’oubliez pas de vous emmitoufler. Ne soyez pas surpris de voir les hommes se vêtir en femmes pour ce soir particulier et la gent féminine porter des habits d’hommes. Il est d’usage de boire du rhum venu de Terre-Neuve qui est appelé « screech » après avoir embrassé une morue.

Ne fuyez pas si on vous propose un « SourToe cocktail » ou cocktail aigre à l’orteil. Il s’agit d’un cocktail servi dans un verre de champagne où flotte un véritable gros orteil. Comme le dit la coutume locale « You can drink it fast, you can drink it slow. But the lips have gotta touch the toe. » Il faut avaler la boisson jusqu’à ce que vos lèvres touchent l’orteil. Bref, une immersion dans une tradition qui remonte aux années 1920. Vous pouvez d’ailleurs compter sur le barman du coin pour vous raconter l’histoire de ce fameux cocktail.

H-5 Pérou

Au Pérou, pour régler ses différends avec ses voisins avant la venue de la nouvelle année, la tradition permet à chacun d’enfiler des gants de boxe et de faire du pugilat avec eux. Dans un registre moins vindicatif, chacun porte pour le réveillon un vêtement dont la couleur correspond à ce qu’il espère pour l’année à venir. Le rouge est censé apporter l’amour tandis que le jaune attire l’argent dans le foyer. Ceux qui souhaitent effectuer des voyages portent une valise à bout de bras et courent autour de leur pâté de maisons, à minuit.

Par ailleurs, chaque maisonnée fabrique le 31 décembre un mannequin de chiffon et de paille qui est vêtu de vieux vêtements des membres de la famille. Il représente l’année qui se termine et il est placé devant chaque résidence. À minuit, chaque famille met le feu à son mannequin avant d’assister aux feux d’artifice et de jeter des pétards dans la rue.

Charnière entre une année qui se termine et une autre qui commence, le réveillon du Nouvel An constitue la source de nombreuses coutumes, voire même de certaines superstitions. Chaque pays possède sa propre manière de fêter cet évènement en fonction de son environnement et de sa culture. Que ce soit en famille ou dans la rue, l’essentiel est de laisser derrière soi ses appréhensions ou ses échecs pour espérer un lendemain meilleur.

Et vous, connaissez vous d’autres coutumes pour célébrer la nouvelle année à travers le monde ?

Bonne année ! 

ACS sponsorise 1 month 1 project !

Logo 1 month 1 projectClio Therage, 26 ans, s’envole pour un tour du monde un peu spécial : Elle va réaliser 12 Projets en 12 Mois dans 12 Pays.

1 Mois = 1 Projet

L’idée de départ était la suivante : Partir faire un tour du monde, OUI, mais le faire uniquement pour voyager, NON.

Clio a donc voulu lui donner un thème : Réaliser 12 Projets en 12 Mois dans 12 Pays.

Les projets peuvent être humanitaires comme chez Mère Theresa à Calcutta ou business en aidant un entrepreneur social au Pérou. Vous pouvez découvrir tous les projets sur son site internet.

Comprendre le monde pour mieux agir demain

Clio voulait donner un sens à son tour du monde afin d’apprendre à faire du business autrement : Les 12 projets ont tous en commun l’envie de s’enrichir pour compléter sa formation d’école de commerce. Son tour du monde n’est pas un voyage mais un projet professionnel, un peu comme un doctorat de la vie.

Afin de sensibiliser au tourisme engagé, elle racontera ses projets sur son site internet et sur les réseaux sociaux. Elle mettra en relation également les voyageurs qui souhaitent participer par la suite à ces 12 Projets.

ACS s’engage

Devant l’originalité de cette initiative et la motivation de Clio, nous avons voulu nous engager auprès d’elle en lui offrant une souscription d’un an à notre assurance voyage Globe Partner. C’est donc en toute tranquillité qu’elle pourra voyager et se concentrer sur ses projets dans tous les pays qu’elle visitera.

Nous lui souhaitons une très belle expérience et lui réitérons notre soutien.

 

Clio va commencer son tour du monde le 1er Janvier 2015 .
Si comme nous vous souhaitez le suivre, rendez-vous sur son site ainsi que sur sa page Facebook.

Toute l’équipe d’ACS vous souhaite d’excellentes fêtes et une année 2015 pleine de voyages et d’aventures !

ACS bonne fetes

Fêter Noël en expatriation

Noël en expatriationLes périodes de fêtes comme Noël et la fin de l’année constituent généralement des occasions de se retrouver en famille. Vivre un Noël à l’étranger n’est donc pas toujours facile car, à l’éloignement des proches s’ajoute les nouvelles traditions du pays d’accueil.

Noël en famille

Noël est une période de retrouvailles et c’est souvent la seule fête où toute la famille est réunie sous le même toit. En étant expatrié, il relativement difficile de retrouver cette tradition familiale. Cependant, même si vous êtes loin de vos parents et de vos amis, vous pouvez toutefois rester en contact avec eux pendant le réveillon en profitant de la magie de la technologie. Grâce à Skype ou tout autre logiciel similaire de chat sur internet, vous avez non seulement l’occasion de parler avec vos proches restés en France, mais également de les voir en vidéo. Mais n’oubliez pas de tenir compte du décalage horaire, car s’il est minuit dans l’Hexagone, il est 7 heures du matin à Shanghai ou 19 heures à Lima.

À Noël, outre le plaisir de partager un copieux repas, les convives ont l’habitude de s’offrir des cadeaux. Ce n’est pas parce que vous êtes à des milliers de kilomètres de vos proches que vous devez déroger à cette tradition. Grâce à Internet, il est facile de passer commande de cadeaux et de les faire livrer au bon moment pour que chacun puisse recevoir un présent de votre part. Une manière de penser les uns aux autres malgré l’éloignement.

Si vous en avez les moyens, pourquoi ne pas faire venir vos parents et en profiter pour découvrir avec eux votre pays d’accueil ? De cette façon, vous faites d’une pierre deux coups. D’un côté, vous avez le plaisir de passer Noël avec les membres de votre famille et, d’un autre côté, vous pouvez visiter votre nouveau pays et connaître un peu plus sa culture, sa population et ses paysages.

Enfin, il reste encore une possibilité pour passer un joyeux Noël en famille à l’étranger. Utiliser ce temps de pause dans votre travail pour resserrer les liens avec votre petite famille sur place et, pourquoi pas, en profiter pour sillonner les routes de votre pays d’expatriation ou d’un pays voisin lors d’un voyage de découverte et de détente.

Un Noël classique ou traditionnel ?

Passer Noël dans son pays d’accueil constitue souvent un dilemme pour la plupart des expatriés qui se demandent de quelle façon ils vont fêter l’évènement. Deux solutions s’offrent à vous, le Noël classique, comme vous le fêtiez en France ou le Noël exotique de votre nouveau pays.

Le plus simple est de célébrer ces moments de joie comme dans votre pays d’origine. En effet, la tradition de Noël est véritablement installée dans la majorité des pays de la planète. Même en Thaïlande qui est un pays bouddhiste à 95 %, les sapins, guirlandes et autres illuminations fleurissent aux abords des centres commerciaux où vous pouvez faire vos achats de Noël. Pareil pour le repas, si votre famille a l’habitude de manger de la dinde et des macarons au repas de Noël, vous en trouverez certainement dans une grande surface de votre nouvelle région, à moins d’habiter un village perdu au fond de l’Amazonie ou vous trouver dans le bush australien !

Vous pouvez aussi profiter de ces fêtes de fin d’année pour sortir des sentiers battus en les célébrant comme la population locale. Cela vous donnera la possibilité de goûter à la nourriture préparée pour l’occasion et d’assister aux rituels et cérémonies qui entourent cette période. En voici quelques exemples :

  • Si vous passez Noël en Finlande, sachez que les festivités durent tout le mois de décembre pendant lequel les voisins ou les amis s’invitent pour chanter, bavarder ou jouer pendant les longues soirées. Là-bas, c’est une chèvre qui apporte les cadeaux aux enfants, les sapins de Noël sont donc décorés de figurines en paille représentant cet animal. Le dîner commence à 20 heures le 24 décembre, il est généreusement arrosé de « glögi », un vin chaud, épicé et sucré. Toute la famille part ensuite en traîneau rendre hommage aux ancêtres au cimetière avant d’assister aux offices à l’église ou au temple.
  • Ceux qui s’expatrient en Équateur peuvent admirer des défilés dansants dans les rues pendant le mois de décembre. C’est le « Paso del Niño » qui rend hommage à l’Enfant Jésus et auquel participent différents personnages déguisés. Le repas fastueux est agrémenté de « la chica de jora », une sorte de bière préparée localement, ou de vin, en fonction des familles.
  • Les expatriés de Nouvelle-Zélande vont vite réaliser que Noël ne rime pas toujours avec la neige et le froid. En effet, cette période coïncide là-bas avec l’été austral et ses grandes chaleurs. La nativité se fête sur la plage autour d’un barbecue, avec différents types de viandes, des pommes de terre frites et le « Kumara », une sorte de patate douce. Les Néo-Zélandais adorent également la cuisse de jambon cuit avec de l’ananas et le traditionnel « Pavlova » au dessert, composé de fruits frais, de meringue et de crème. Les sapins de Noël sont remplacés par le Pohutukawa, une fleur rouge écarlate.

Des souvenirs exotiques

Qu’importe le pays de votre expatriation, passer Noël à l’étranger va bouleverser vos habitudes et engendrer un choc culturel à toute votre famille. Il est primordial de transformer l’inconvénient d’un Noël loin de sa grande famille en avantage et en opportunité de découverte. Sous d’autres cieux, vous découvrirez une nouvelle façon de fêter la nativité ainsi que des traditions qui vous sont inconnues.

Selon le lieu où vous vous trouvez, vous aurez peut-être le privilège de savourer votre repas de Noël sous un soleil caniculaire tandis que vos parents et amis grelotteront sous le froid et la neige. Pourquoi ne pas en profiter pour réaliser des activités inconcevables en France pendant les fêtes de Noël comme, par exemple, faire de la plongée et déguster ensuite des langoustes sur une plage de Cuba. Cela vous permettra de métamorphoser ce Noël qui s’annonçait peut-être triste en un moment inoubliable.

Si passer Noël à l’étranger peut vous paraître, à première vue, déprimant à cause de votre éloignement et de l’absence de vos proches, vous pouvez, grâce aux nouvelles technologies, continuer à rester en contact avec votre famille. La joie de fêter Noël demeure intacte si vous perpétuez vos vieilles habitudes comme le repas, les cadeaux entre proches, ou la traditionnelle messe de minuit. Une autre option existe aussi, celle d’emprunter le chemin inverse et de vous investir totalement dans la découverte des traditions, rituels et cérémonies de Noël dans votre pays d’accueil. Dans tous les cas, passer Noël à l’étranger constitue une aventure formidable qui enrichit encore plus votre expérience de l’expatriation.