Qui appeler en cas d’accident pendant les vacances ?

AmbulanceMalgré toutes les précautions prises, une personne ou une famille en vacances peut être victime ou témoin d’un accident. Qui faut-il appeler pour prévenir les secours ? Quelles sont les informations à transmettre à son interlocuteur pour faciliter l’intervention des secouristes ? Et l’assurance voyage dans tout cela ? Ce sont des points essentiels qu’un vacancier doit se remémorer au moment opportun.

Que faire si l’accident a lieu en France ?

Un accident est si vite arrivé, il est important de savoir réagir de façon efficace dans cette situation. En France, si les victimes ont besoin d’une assistance médicale rapide, il faut appeler en premier le SAMU en composant le 15 sur son portable. S’il s’agit d’un accident sur une autoroute, vous pouvez également utiliser l’une des bornes d’appel d’urgence réparties tous les 2 kilomètres. Vous devez ensuite prévenir les pompiers au 18 pour la sécurisation des personnes et de leurs biens.

Les mêmes numéros servent aussi à gérer les accidents domestiques qui peuvent également survenir durant vos vacances dans l’Hexagone, qu’il s’agisse de noyade, de brûlure, de chute, d’électrocution, d’étouffement, de morsure ou d’intoxication, votre vitesse de réaction peut sauver des vies. En effet, près de 20 000 personnes meurent chaque année suite à un accident domestique et le fait d’appeler immédiatement les services de secours en leur fournissant un compte-rendu exact de la situation augmente les chances de survie des victimes.

Que faire en cas d’accidents à l’étranger ?

En cas d’accident pendant vos vacances en Europe, il faut composer immédiatement le numéro d’urgence européen, le 112. Cet appel est entièrement gratuit et peut être effectué à partir de votre portable ou d’une cabine publique. Il permet de contacter en même temps tous les services de secours du pays où vous vous trouvez.

Si votre séjour se déroule hors d’Europe, c’est toujours une bonne idée de se renseigner sur les numéros d’urgence de votre pays de destination et de les noter quelque part.

Sur un Smartphone , on peut également télécharger des applications « Urgences » qui permettent de localiser par GPS votre appel et de contacter directement les services de secours du pays où vous vous trouvez.

Quelles informations transmettre aux secours ?

Il faut communiquer impérativement aux services d’urgences votre numéro de téléphone ainsi que l’indication exacte du lieu de l’accident. Il est aussi nécessaire de préciser la nature de l’accident avec les risques encourus et le nombre de victimes. Si possible, vous devez décrire l’état de santé de chacune d’elles ainsi que les premiers soins apportés. Attendez la confirmation de la réception de ces renseignements par votre interlocuteur et répondez avec exactitude aux éventuelles questions qui peuvent vous être posées avant de raccrocher.

L’avantage de souscrire une assurance voyage

Si vous êtes victime d’un accident hors de France, avoir souscrit une bonne assurance voyage internationale peut vous éviter de nombreux désagréments et de lourdes dépenses. En effet, ce type d’assurance garantit la prise en charge de frais médicaux en cas d’hospitalisation à l’étranger et met à votre disposition un service d’assistance pour vous aider.

Le rôle du service d’assistance des assurances voyage

Si vous avez souscrit une assurance voyage, lors d’un accident ou d’une hospitalisation à l’étranger, il est nécessaire d’appeler le service d’assistance (« assisteur ») le plus rapidement possible. Celui-ci doit être joignable 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Son rôle est de gérer ce type de sinistres et de vous aider à trouver la meilleure solution à votre problème.

L’idéal est d’appeler le service d’assistance avant un transfert aux urgences ou une hospitalisation. Si la situation ne le permet pas, il convient de prévenir l’assisteur dès que possible.

Pour agir efficacement, ce service vérifie en premier lieu la validité de l’assurance ainsi que les garanties du contrat. En fonction de ces données, l’assuré est accompagné dans les différentes procédures à suivre pour trouver la solution la plus adaptée à sa situation.

Par conséquent, il est indispensable d’avoir toujours sous la main les coordonnées du service d’assistance ainsi que le numéro d’attestation de l’assurance.

Les accidents font partie des aléas des voyages. Connaître les numéros à contacter en cas d’urgence permet d’activer rapidement les secours et de sauver la vie de vos proches ou d’autres victimes. Souscrire une assurance voyage permet de se couvrir en cas de problème de santé à l’étranger en bénéficiant de la prise en charge des frais médicaux engagés et d’une assistance rapide.

Informations complémentaires

Vous avez des réactions à soumettre par rapport à cet article ? Ne manquez pas de partager votre commentaire.

Comment faire face à quelques situations qui peuvent ruiner votre voyage

Problèmes en voyageQuelle que soit sa préparation, un voyage organisé n’est jamais à l’abri d’un imprévu. Plusieurs problèmes comme le vol du passeport, la perte de votre permis de conduire, un accident ou une agression peuvent survenir en cours de route ou pendant votre séjour à l’étranger. Tour d’horizon de quelques situations à risque et des solutions à mettre en œuvre pour les prévenir ou y remédier.

Perte de vos documents d’identité : que faire ?

En cas de perte de vos documents comme le passeport, le permis de conduire ou la carte d’identité, le bon réflexe est de réfléchir à l’endroit où vous les avez vus la dernière fois. En effet, le stress du voyage peut parfois conduire à un simple oubli ou à un mauvais rangement de vos dossiers.

En cas de vol ou de perte définitive de votre passeport, la première chose à faire est d’avertir les autorités locales et, ensuite, de prévenir votre consulat.  Celui-ci pourra soit vous procurer un laissez-passer pour vous permettre de rentrer en France, soit vous fournir un passeport provisoire appelé également passeport d’urgence pour pouvoir continuer votre voyage.

Quant au permis de conduire, le premier pas est de se rendre auprès des autorités locales pour déclarer sa perte. Les autorités locales devront vous fournir un document attestant la perte de votre permis. Celui-ci vous servira à son tour pour obtenir un récépissé auprès du commissariat de police une fois de retour en France. Ce récépissé est valable pour deux mois, période pendant laquelle vous devrez faire la demande d’un duplicata de votre permis de conduire.

J’ai perdu mon vol : comment réagir ?

Perdre son vol est une mésaventure qui peut arriver à tout le monde. Cette situation peut provenir de différentes causes :

  • Dans le cas d’une annulation du vol par la compagnie, vous avez droit à une indemnisation couvrant votre hébergement, votre transport et même vos repas.
  • S’il s’agit d’un surbooking et que la négociation avec les autres passagers est infructueuse, vous pouvez réclamer un dédommagement auprès de la compagnie aérienne.
  • Enfin, si cela est lié à votre retard, un remboursement ou une modification reste possible dans certains cas. Cela en fonction de votre type de billet et/ou de la souscription d’une assurance annulation qui couvre ce genre de risques.

Dans tous les cas, le plus simple est de contacter immédiatement votre compagnie aérienne ou votre agence de voyages afin de vous informer de la procédure à suivre et des éventuelles modalités de remboursement.

J’ai été victime d’un accident ou d’une agression : quelle réaction adopter ?

En cas d’accident grave, les autorités locales se chargent d’avertir votre consulat.  Après les soins d’urgence, vous pourrez être rapatrié ou soigné sur place.  Les frais médicaux seront à votre charge, un remboursement n’étant possible que si vous bénéficiez d’une assurance voyage incluant une garantie frais médicaux et l’assistance rapatriement.

Si vous êtes victime d’une agression, vous devez porter plainte auprès des services de police du pays qui se chargeront de faire une enquête.  Votre consulat devra aussi être prévenu des circonstances détaillées de l’agression. C’est bon à savoir que si vous ne pouvez pas obtenir réparation par l’auteur de l’agression ou par d’autres organismes locaux, dans certains cas, vous pouvez demander une indemnisation auprès de la CIVI (Commission d’Indemnisation des Victimes d’Infractions) une fois de retour en France.

Comment éviter ces situations désastreuses lors d’un voyage ?

Un voyageur averti en vaut deux ! Bien qu’il n’y ait pas de remède miracle permettant d’éviter les situations désastreuses lors d’un voyage, l’essentiel est d’avoir pris toutes les précautions nécessaires.

Au niveau de la préparation, vous pouvez vous renseigner au préalable sur l’heure limite d’enregistrement et d’embarquement.  Par prudence, vous pouvez aussi prévoir une solution de rechange si votre avion décolle sans vous en trouvant des informations sur les autres vols ayant la même destination.

De même, afin d’éviter le vol de votre passeport et de vos pièces d’identité, le mieux est de ne pas les exposer et de les garder toujours avec vous.  Par ailleurs, une copie de ces documents vous sera d’une grande utilité lors de la déclaration de perte ou de vol.

Côté indemnisation, avoir une bonne police d’assurance s’avère le moyen le plus efficace pour disposer d’une couverture en cas d’accident ou de problème de santé à l’étranger

Vous avez d’autres conseils ou des remarques à apporter sur les situations désastreuses qu’un voyageur peut rencontrer ? Partagez votre avis dans les commentaires de cet article.

Pour vos vacances d’hiver, il n’y a pas que le ski !

Vacances d'hiver en montagnePour la plupart des vacanciers, l’hiver est l’occasion idéale pour skier et dévaler les pentes enneigées. Il existe cependant une multitude d’autres activités qui peuvent rendre un séjour hivernal agréable.

Vacances d’hiver : l’occasion de découvrir d’autres sports

Si la pratique du ski et du snowboard sont les activités privilégiées des vacanciers en hiver, elles sont loin d’être les seules possibilités offertes aux sportifs !

Les plus téméraires peuvent s’initier à l’escalade de cascades de glace ou bien dévaler les pentes en empruntant un VTT spécialement conçu à cet effet.  Le parapente constitue un excellent moyen de vaincre la peur du vide et permet, de plus, de découvrir des paysages fabuleux. Les amateurs de glisse peuvent tester le karting sur glace, le bobsleigh ou encore le snowbike (un vélo monté sur des skis).

Les personnes moins sportives ou les familles trouveront leur bonheur dans les randonnées en raquettes ou les sorties en traineaux, des moyens idéaux de découvrir la nature et de vivre une aventure à la manière de Davy Crockett.

Quant à ceux qui souhaitent associer bonne humeur et détente, l’airboard, le snowtubing et le tobogganning permettent de rassembler enfants et parents autour d’une activité de glisse accessible à tous.

Quid des activités plus calmes ?

Il ne faut pas hésiter à pratiquer des activités plus calmes pendant votre séjour en montagne. Par exemple, la pêche à la truite dans un lac rapproche davantage le vacancier de la nature et permet de passer une journée au grand air.

Les patinoires disponibles dans de nombreuses stations peuvent aussi constituer une excellente alternative pour passer un bon moment en famille. Il est également possible, dans certains endroits, de fabriquer des sculptures de glace, ce qui ne manquera pas de ravir les enfants.

Les vacances d’hiver représentent également une opportunité pour se ressourcer et se détendre. De nombreuses stations abritent des établissements thermaux et des centres de bien-être où vous pouvez retrouver forme et silhouette.

Découverte gastronomique et divertissement

Comme toute escapade, les vacances d’hiver ouvrent la voie à une découverte gastronomique dans la région visitée. Bars et restaurants proposent de savourer les trésors culinaires et viticoles locaux ou des environs.

De nombreuses stations disposent de casinos et de discothèques pour divertir les vacanciers en soirée. Il existe même, dans certaines destinations, des manifestations de speed-dating à l’attention des célibataires à la recherche de l’âme sœur.

Les vacances d’hiver ne se limitent plus désormais à la pratique du ski. Les stations de sports d’hiver rivalisent d’idées pour proposer une multitude d’activités aptes à faire le bonheur des vacanciers de tout âge. Alors, pourquoi se contenter de dévaler les pentes enneigées s’il y a aussi d’autres attraits à découvrir ?

Vous connaissez d’autres activités que vous souhaitez partager ? La parole est à vous dans l’espace « Commentaires » de cet article !

Comment survivre aux vols long-courriers ?

Avion long-courrierSouvent cause de stress ou de malaise, les vols long-courriers font parfois peur aux voyageurs peu expérimentés. Grâce à ces quelques conseils faciles à mettre en œuvre, les longs vols seront pour vous plus agréables.

Les bonnes habitudes à adopter

Le choix de votre siège est primordial. Avoir une place côté hublot s’avère avantageux pour admirer et immortaliser le paysage vu du ciel. Il faut toutefois noter que vous risquez de déranger vos voisins à chaque fois que vous vous lèverez. Préférez les sièges côté couloir si vous n’aimez pas les espaces confinés ou si vous comptez vous mettre souvent debout pendant le trajet. Dans tous les cas, pour avoir plus de confort, évitez les rangées qui se trouvent près des toilettes et de cuisines ainsi que les zones bruyantes proches des moteurs. Évitez aussi de placer un bagage à main sous le siège devant vous, car celui-ci réduira l’espace pour vos jambes et votre liberté de mouvement.

La position statique pendant le vol n’est pas favorable au système cardiovasculaire. Afin de mieux irriguer les veines et stimuler une bonne circulation sanguine, il est préférable de se lever deux à trois fois durant un trajet long-courrier. Les quelques pas effectués lors de ces mouvements évitent certains problèmes cardiaques. Toujours dans cette optique, le port des bas de contention et des vêtements pas trop serrés est conseillé.

Même si elle semble parfois indétectable, la déshydratation est fréquente lors des vols long-courriers. Le bon réflexe à adopter est de boire régulièrement de l’eau. Attention aux boissons alcoolisées qui favorisent la déshydratation et qui peuvent, pour certains, provoquer le mal de l’air. Ce phénomène est aussi à l’origine de l’assèchement au niveau des yeux. Pour cela, il vaut mieux remplacer les verres de contact avec une paire de lunettes de vue.

Les voyageurs avertis n’oublient pas de se munir de différents ustensiles destinés à favoriser le sommeil. Parmi les indispensables se trouvent le masque antilumière, le coussin appuie-tête et les boules Quiès. La prise d’aliments sains et légers ainsi que des boissons non alcoolisées est aussi conseillée. Vous pouvez également demander à votre médecin la prescription d’un sédatif adapté à votre état de santé.

Malgré ces précautions, dormir pendant un vol long-courrier n’est pas facile pour tous. Afin de ne pas vous ennuyer pendant les longues heures du vol, n’oubliez pas de vous munir d’un bon livre, d’un magazine ou de jeux (vidéo, applications Smartphone, etc.). Regarder un film ou une série est aussi une bonne alternative pour occuper votre esprit pendant le trajet.

Quelques cas particuliers

Voyager enceinte

Être enceinte ne constitue pas un frein à votre soif de découverte et de nouveaux horizons. Si votre gynécologue n’émet pas de contre-indication particulière, vous pouvez prendre un vol long-courrier sans risque. En général, les compagnies aériennes autorisent les vols jusqu’au 8e mois de la grossesse.

Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire pendant le décollage, l’atterrissage et les zones de turbulence. Ceci peut entraîner des compressions au niveau de votre abdomen, mais c’est un gage de sécurité pour vous et votre bébé. Comme vous risquez de vous lever plus souvent, préférez les sièges près du couloir pour faciliter vos déplacements pendant le trajet. Enfin, n’oubliez pas de prévenir l’hôtesse qui s’occupe de votre secteur et qui prendra soin de vous pendant votre voyage.

Les voyages en famille

Si vous voyagez en famille, il faut veiller à ce que chacun trouve son bonheur. En plus des recommandations générales sur le choix des places et des conduites à tenir pendant le vol, il est aussi nécessaire de tenir compte du décalage horaire. L’organisme des jeunes enfants semble plus sensible aux changements d’horaires. Afin d’éviter tout désagrément, le mieux est de les adapter progressivement aux rythmes locaux. Le sommeil durant une partie du trajet est favorable pour mieux gérer les effets du décalage horaire et un voyage de nuit est donc préférable.

Maladies mineures et traitements médicaux

Prévoyez un traitement adéquat pour vos problèmes de santé mineurs comme le rhume ou les caries dentaires, car l’air pressurisé à l’intérieur de l’avion pourrait les favoriser.

Si vous suivez un traitement médical, n’oubliez pas de préparer à l’avance tous les différents éléments dont vous aurez besoin pendant le vol. Voici quelques conseils pour voyager en avion avec des médicaments.

Globe-trotters avertis ou passionnés de voyage, partagez ici vos témoignages et vos précieux conseils pour survivre aux vols long-courriers. Vous comptez effectuer un vol en long-courrier ? Vos questions sont aussi les bienvenues dans le commentaires de cet article !

Voyages d’affaires : comment réussir à vaincre la fatigue qui en résulte ?

Personne en voyage d'affaires fatiguéeÀ l’heure de la mondialisation, les voyages d’affaires constituent un moyen fondamental pour élargir sa clientèle et gagner en rentabilité. L’ennemi principal d’un tel déplacement est, cependant, l’épuisement qu’il convient de bien gérer afin de garder sa forme et son efficacité tout au long du trajet et du séjour.

Pour bien arriver, il faut bien préparer son voyage

Une bonne préparation permet au voyageur d’éviter le stress et la fatigue aussi bien physique que psychique. Voici quelques conseils pour préparer votre voyage d’affaires :

  • Il convient d’abord de s’assurer que la réservation du vol et de l’hôtel a été effectuée et ne pose pas de problème.
  • Les vols directs sont à privilégier, car ils réduisent la fatigue et diminuent le risque de perte de bagages.
  • Pour la préparation des valises, afin d’éviter l’angoisse de l’oubli, mieux vaut faire une liste des choses indispensables pour ne rien oublier.
  • Si une présentation est prévue sur place, ne pas oublier son ordinateur portable ou sa tablette ainsi que les éventuels adaptateurs pour prises électriques. La prudence incite également à apporter une clé USB où sont copiées toutes les informations utiles à son travail.
  • Pour diminuer le stress dû à l’attente à l’aéroport, autant arriver à l’avance afin de procéder à l’enregistrement des bagages et à l’embarquement, sans trop de pressions.
  • Si possible, il est recommandé d’arriver à destination un jour avant ou le week-end précédant la rencontre avec les clients et collaborateurs, cela permet de se reposer sur place, de se familiariser avec le climat ou de résorber les contretemps qui peuvent parfois se produire. Il est aussi conseillé de bien dormir la nuit précédant son départ et de bien se nourrir.

Voyager dans les meilleures conditions

Pour arriver en pleine forme à destination, il importe de profiter de toute la durée du vol pour bien se reposer. Le choix de l’emplacement dans l’avion aide souvent à y parvenir. Les classes économiques + ou affaires procurent davantage de confort, notamment grâce aux espaces dont dispose chaque passager ainsi qu’aux petites attentions dont ils bénéficient.

Il faut cependant éviter les repas trop copieux pendant la durée du vol. Il est indispensable de boire beaucoup d’eau afin de réduire la déshydratation. Le café et les boissons alcoolisées sont à proscrire, car ils perturbent le cycle du sommeil.

Pour améliorer son confort, le voyageur peut utiliser un coussin pour la nuque, un masque de sommeil et de bouchons d’oreilles.

Quant aux dérèglements dus au décalage horaire , le plus simple est déjà de modifier l’heure de sa montre pour habituer son cerveau au changement d’horaire.

Profiter pleinement de sa destination

Sur place, il ne faut pas hésiter à profiter des opportunités offertes par les installations de l’hôtel pour se détendre. Piscine, salle de musculation ou spa permettent de retrouver du tonus ou de se reposer du décalage horaire. Faire du jogging à l’extérieur de l’établissement procure un triple avantage, à savoir prendre un grand bol d’air, découvrir un nouvel environnement et faire de l’exercice en même temps.

Il est indispensable de ne pas se sentir seul, même au bout du monde. Aujourd’hui, avec toutes les technologies de la communication, il n’est pas difficile de rester en contact avec ses proches grâce à des logiciels comme Skype, par exemple. Lire un journal de son pays d’origine, regarder une télévision internationale ou aller dans un endroit qui rappelle sa contrée constituent aussi d’excellents moyens de garder le moral.

L’épuisement dû au stress, à l’isolement et à la fatigue guette en permanence ceux qui effectuent régulièrement des voyages d’affaires. Quelques précautions prises au moment des préparatifs, pendant le vol et une fois arrivé à destination permettent efficacement de l’éviter et de mieux réussir son voyage.

Vous avez d’autres conseils ou remarques sur les difficultés rencontrées lors des voyages d’affaires ? Cette page est ouverte à vos commentaires et astuces.