Nous assurons tout le monde,
partout dans le monde !

 

Quelle assurance expatriation : CFE, complémentaire CFE ou assurance au premier euro ?

 

Le jour du départ approche à vitesse grand V et vous n'avez pas encore effectué aucune démarche quant à votre future couverture santé ? Voici quelques conseils pour vous aider à trouver l'assurance expatriation la mieux adaptée à votre situation.

Au-delà d'un laps de temps à l'étranger fixé à 3 mois, vous ne bénéficiez plus de la Sécurité sociale française, sauf évidemment en cas de détachement par votre employeur.

 

Il existe deux types de couvertures santé pour les expatriés et leur famille :

  • La CFE (Caisse des Français de l’Etranger), qui est l'équivalent de la Sécurité sociale française pour les expatriés
  • Les assurances santé pour expatriés (deux formes possibles : en complément à la CFE ou au 1er euro)

 

La CFE

Un des grands avantages de l’affiliation à la CFE est qu’elle permet d'assurer la continuité des droits pendant que la personne réside à l'étranger, ainsi qu'à son retour en France.

Les remboursements de la CFE se font sur la base du barème de la Sécurité sociale française. Il faut noter que ceux-ci peuvent s’avérer insuffisants dans des pays où les soins médicaux ont un coût élevé, par exemple : les États-Unis, le Canada ou le Japon. Pour éviter des restes à charge trop importants, il vous est donc souvent recommandé de souscrire une assurance complémentaire à la CFE.

Il faut aussi tenir en compte que la couverture de la CFE n’inclus pas certaines garanties comme le sont : le rapatriement, la responsabilité civile ou le transport du corps en cas de décès. Celles-ci peuvent également être couvertes par une complémentaire.

 

Les assurances expatriation au 1er euro

D’un autre côté, les assurances expatriation au 1er euro se caractérisent par la prise en charge de l’assurer par l’organisme assureur dès le 1er euro dépensé. On pourrait opposer ce type de solution à une intervention en complément d’une caisse d’assurance maladie comme la Sécurité sociale ou la Caisse des Français de l’Etranger pour lesquelles vous devez obligatoirement cotiser, avant d’être remboursé.

L'équation est simple : souscrire à une assurance santé pour expatriés au 1er euro c'est souscrire à une assurance qui assurera à la fois le rôle de Sécu et de mutuelle santé, tout en cumulant d'autres avantages comme l'avance des frais d'hospitalisation, le libre choix du médecin, ou encore les garanties non incluses dans la couverture de la CFE. Un véritable soulagement économique en cas de coup dur.

En revanche, les assurances pour expatriés au 1er euro ne vous permettent pas de maintenir la continuité de vos droits pendant votre expatriation.

 

Alors, quelle assurance expatriation choisir ?

Il n’y a pas de meilleure réponse. Cela dépend de la situation de chacun, du pays d’expatriation et de la durée de celle-ci.

Avant de faire votre choix, il faudra faire une évaluation de votre situation personnelle et comparez soigneusement les différentes assurances santé expatriation qui vous sont proposées dans le marché.