Une bonne voiture de location, prémices de vacances réussies

Location de voitureLes vacances constituent des moments privilégiés pour rompre la monotonie quotidienne et repartir du bon pied. Louer une voiture pour découvrir une destination idyllique représente souvent une économie par rapport à d’autres moyens de transport, mais surtout vous donne la liberté de vous déplacer à votre rythme et selon vos envies. Il convient, néanmoins, de prendre quelques précautions et de veiller à certains points afin d’éviter que le voyage ne se transforme en cauchemar ou en gouffre financier.

Un modèle de voiture pour chaque escapade

Pour choisir la voiture de location la plus appropriée à vos vacances, il importe de définir au préalable l’usage souhaité. Ainsi, si vous devez effectuer de nombreux trajets courts, un petit modèle vous permettra de réaliser des économies aussi bien sur le prix de la location que sur celui du carburant.

Les familles peuvent opter pour des berlines qui offrent un confort optimal ou jeter leur dévolu sur les monospaces, notamment si les bagages sont encombrants. Les tout-terrains, quant à eux, sont les moyens de transport idéaux pour ceux qui partent à l’assaut de destinations où les routes et les pistes sont en mauvais état ou qui envisagent d’explorer des sites à l’écart des voies asphaltées.

Il est également utile d’évaluer le nombre de kilomètres à parcourir afin de choisir l’offre qui se rapprochera le plus de votre budget. Dans la mesure du possible, optez pour la formule « kilométrage illimité », bien qu’elle soit rarement proposée en Europe pendant les vacances.

Comment trouver les meilleures offres ?

Dès que vous avez défini le modèle de voiture qui vous convient, il est judicieux de comparer les offres des différentes agences de location. Les services en ligne vous évitent de perdre du temps et vous permettent d’évaluer les entreprises de location en quelques clics. Il faut aussi noter que les tarifs de location quand on réserve par Internet sont souvent inférieurs à ceux qui sont proposés sur place.

Outre le prix, vous devez prendre en compte certains critères comme les assurances, les options proposées ou le délai de retour du véhicule. Vous pouvez également voir si c’est la compagnie qui se charge de faire le plein de carburant à votre retour. Si c’est le cas, vous devez prévoir des dépenses supplémentaires pour l’achat du carburant, qui vous sera facturé par celle-ci.

Quand réserver la voiture ?

Réserver une voiture de location pour vos vacances présente des avantages indéniables. L’idéal serait de le faire un mois avant votre départ. En effet, les prix de location augmentent à mesure que la remise des clés du véhicule approche. De plus, cette option vous donne la possibilité de profiter de réductions conséquentes proposées par certaines sociétés de location en ligne et de consacrer les dernières semaines avant le départ à d’autres aspects du voyage comme les formalités administratives ou l’hébergement.

Qu’en est-il des assurances complémentaires ?

Selon vos besoins, il est recommandé de prendre connaissance, avant le départ, des assurances de base et des assurances complémentaires nécessaires. En règle générale, l’assurance de base est comprise dans le prix de location de la voiture. Celle-ci concerne surtout les dommages corporels et matériels subis par un tiers et son véhicule. En fonction des risques spécifiques à votre destination, vous pouvez demander de souscrire des assurances complémentaires pour mieux vous couvrir.

Il est également conseillé de se renseigner sur le montant de la franchise ainsi que sur les exclusions de garantie. Certaines agences de location proposent une réduction de la franchise, voire même sa prise en charge. Ainsi, une garantie complémentaire peut couvrir le conducteur et ses passagers en cas d’accident, à hauteur d’un plafond prédéfini.

Le dépôt de garantie dans la location de voiture

Condition nécessaire à la location de voiture, le dépôt de garantie sert à couvrir les préjudices éventuels survenant pendant la location ainsi que les possibles dépenses facturées au client. Il est conseillé de s’informer de son montant à l’avance. Généralement, cette somme diminue sensiblement si vous avez souscrit une assurance tout risque.

Points importants à tenir en compte quand on loue une voiture

  • Lisez attentivement le contrat et n’hésitez pas à poser des questions si certains points vous semblent flous. Celui-ci doit indiquer clairement les conditions d’usage de la voiture, la durée de la location ainsi que les tarifs appliqués.
  • Consultez bien les conditions concernant le retour du véhicule, notamment les heures d’ouverture de l’agence ou la possibilité de retour dans une autre ville.
  • En présence d’un agent de la compagnie de location, faites une inspection de l’état de la voiture. Signalez les moindres fissures, rayures ou impacts afin d’éviter qu’ils vous soient imputés lorsque vous rendrez le véhicule. N’oubliez pas de réviser également l’état de l’intérieur du véhicule.
  • N’hésitez pas à comparer le kilométrage de la voiture avec celui inscrit sur votre contrat de location. Cette précaution vous préserve des mauvaises surprises, notamment si vous optez pour une formule de kilométrage limité. Gardez avec vous un exemplaire du contrat ainsi que la feuille de vérification du véhicule pour éviter tout litige postérieur.
  • Notez les coordonnées téléphoniques de l’agence de location et de celui de sa permanence pour la contacter rapidement en cas de besoin.
  • Il est préférable de bien préparer son itinéraire et de louer un GPS si nécessaire.
  • Ne pas oublier de vous renseigner sur la limitation de vitesse et sur le Code de la route en vigueur dans votre pays de destination.

Pour profiter de vacances paisibles, il vaut mieux bien choisir sa voiture de location. De l’identification précise de vos besoins à la sélection du meilleur prestataire, rien ne doit être laissé au hasard. La souscription d’une bonne assurance vous permet également de rester serein, même en cas d’accident.

Bonne route !

Et vous ? Quelles sont vos astuces ? N’hésitez pas à commenter cet article et bon voyage !

Quelques conseils pour déménager à l’étranger

DéménagementS’expatrier à l’autre bout du monde ou dans un pays limitrophe de la France n’exige pas la même planification ni la même logistique. Cependant, dans tous les cas, une bonne organisation s’impose afin de ne rien oublier et de pouvoir s’installer en toute sérénité dans son pays de destination. Les différents problèmes liés à un déménagement international pourront ainsi être évités sans difficulté.

Le transport de vos biens

Le volume, le poids et le choix du transport pour vos biens constituent des points essentiels auxquels il faut accorder une attention particulière dans tout projet de déménagement pour l’étranger. Le volume des objets à emporter et leur composition dépendent étroitement de la durée du séjour ainsi que de l’éloignement géographique du pays d’accueil.

Généralement, il est recommandé de passer par des déménageurs spécialisés. Non seulement ils sauront préparer vos biens pour le voyage, mais ils connaissent les règles douanières spécifiques à chaque pays, ce qui leur permet de vous renseigner sur les démarches à faire et les taxes à payer au moment de l’entrée de vos bagages dans le territoire de destination.

Aspects pratiques du déménagement international et quelques conseils

Pour bien vous préparer, il faut vous informer sur les exigences de la compagnie de déménagement en matière de contenant pour vos bagages. Par exemple : certains déménageurs préfèrent que vos biens, surtout ceux de valeur, soient protégés par des malles métalliques qui ont de surcroît l’avantage d’être faciles à manipuler. Vous pouvez fermer les malles à clé et donner un double des clés à l’entreprise de déménagement. Ceci simplifie le passage en douanes dans certains pays où la réglementation nécessite la vérification des contenus.

Il est souhaitable également que le déménageur inventorie les objets à emporter au cours d’une visite préalable à votre domicile. Vous devrez dans ce cas avoir déjà établi une liste des biens que vous allez prendre avec vous.

Vous devez aussi remplir une « déclaration de valeur » des biens qui vous accompagnent à l’étranger. Celle-ci comporte l’estimation globale de vos bagages ainsi que la valeur individuelle de chaque article. C’est le document de base qui servira pour une demande d’indemnisation en cas de dégradation de votre mobilier au cours du déménagement. Si la valeur des bagages excède la garantie couverte par le contrat, il est prudent de souscrire une assurance dommage complémentaire.

Les meubles en kit sans grande valeur peuvent être laissés en France compte tenu de la difficulté de montage et le risque de casse pendant le transport. De même, il est conseillé de ne pas emporter vos appareils électroménagers si les normes électriques sont incompatibles. Si vous bénéficiez d’un logement tout équipé dans votre pays de destination, seuls les objets à valeur sentimentale et les effets personnels seront à considérer.

En ce qui concerne les biens dont vous n’aurez besoin qu’à votre retour, vous pouvez les laisser à vos proches, parents ou amis, ou les entreposer dans un garde-meuble.

Finalement, si vous êtes envoyé à l’étranger par votre compagnie, il convient de se renseigner auprès de votre employeur des dispositions adoptées par l’entreprise dans le cadre de votre contrat d’expatriation. Il est important de s’informer sur les modalités de prise en charge de la société, le poids et le volume métrique des bagages acceptés ainsi que les procédures pour leur envoi et leur réception à destination.

Le fait que votre employeur travaille déjà avec une entreprise de déménagement international vous évite d’effectuer certaines démarches, notamment celle de devoir trouver un prestataire spécialisé. Il vous reste à vous d’assurer la sécurité de vos biens pendant le transport et de vous enquérir des délais de réception.

Étape essentielle lors d’un départ à l’étranger, le déménagement mérite toute votre attention. Une bonne organisation vous aidera à mieux appréhender votre séjour et votre expatriation.

Et vous ? Souhaitez-vous apporter votre expérience ou donner des conseils relatifs au déménagement à l’étranger ? Vos commentaires sont les bienvenus.

Petit point sur les soins médicaux à l’étranger

Médecine à l'étrangerNul n’est à l’abri d’une maladie ou d’un accident lors d’un voyage à l’étranger. Que ce soit pour les vacances ou pour une expatriation, un des points qu’il faut vérifier pendant la phase de préparation de son projet est la qualité et le coût des soins médicaux prodigués dans le pays d’accueil. Cela permet de prendre quelques précautions avant son départ et éviter ainsi d’être pris au dépourvu en cas de problème.

Quelques exemples sur le coût des soins médicaux à l’étranger

Ce sont les États-Unis qui détiennent la palme des soins médicaux les plus chers au monde. En effet, une simple consultation chez un généraliste coûte entre 80 et 100 dollars au minimum. Une hospitalisation revient à plusieurs milliers, voire plusieurs dizaines de milliers, de dollars si elle s’accompagne d’opérations chirurgicales. Cela, sans oublier les médicaments dont les prix sont aussi élevés.

Pour l’Australie, il faut compter en moyenne entre 50 et 60 dollars australiens (33 à 40 euros) pour consulter un généraliste, tandis que le premier rendez-vous avec un spécialiste coûte autour de 180 dollars australiens (120 euros) en moyenne. Comme aux États-Unis, les frais d’hospitalisation sont très élevés, notamment si vous devez subir une opération chirurgicale.

Même dans des pays où les soins médicaux sont moins onéreux, les montants peuvent très vite devenir importants. Voici quelques exemples de règlements que nous avons faits pour nos assurés en Asie du Sud Est :

  • 4 jours d’hospitalisation pour fracture du plateau tibial : 12.300 USD
  • 7 jours d’hospitalisation pour une réparation du tendon d’Achille suite à un accident : 10.400 USD
  • 6 jours d’hospitalisation pour fortes fièvres, suite et suspicion de dengue : 3.000 USD
  • 2 jours d’hospitalisation pour gastroentérite : 1.000 USD
  • Accident de moto avec multiples fractures : 150.000 USD

Ce qu’il faut savoir sur la qualité des soins médicaux à l’étranger

Outre le coût, il est également important de vous préoccuper de la qualité des soins médicaux disponibles dans votre pays de destination. Si bien les services médicaux dans les pays développés sont normalement de bonne qualité, cela n’est pas le cas partout dans le monde.

En Asie, de nombreux pays disposent d’infrastructures et de personnel médical pouvant offrir des soins de qualité. Attention, ce n’est pas le cas dans toute la région, et ce notamment dans les pays les moins développés ou les moins touristiques.

En Afrique, la qualité des soins laisse généralement à désirer, sauf dans quelques hôpitaux des métropoles d’Afrique du Sud, d’Égypte ou de Tunisie. C’est l’Afrique subsaharienne qui est la plus mal lotie avec un personnel médical pas toujours bien formé, des infrastructures en mauvais état, des équipements désuets ou hors service, et l’indisponibilité de certains médicaments.

L’Amérique latine rencontre des problèmes similaires, mis à part quelques pays comme le Brésil, l’Argentine, le Mexique, le Cuba, la Colombie et le Panama qui comptent avec des infrastructures sanitaires de qualité et qui disposent de nombreux médecins bien formés.

Comment vivre sereinement votre séjour ?

Qu’importe la destination, le meilleur moyen de partir l’esprit tranquille est de souscrire une assurance voyage qui inclue les garanties « soins médicaux » et « assistance rapatriement ». Ainsi, en cas d’accident ou de maladie, les frais médicaux engagés vous seront remboursés et en cas d’être hospitalisé, l’assureur prendra en charge les frais d’hospitalisation. Cette solution offre des avantages considérables au voyageur, qui peut alors partir serein puisqu’il est couvert en cas de problème.

De plus, si les médecins l’estiment nécessaire, vous pourrez être rapatrié. La compagnie d’assurance organisant et prenant en charge tous les frais relatifs à cette évacuation sanitaire.

Les maladies et les accidents font partie des aléas du voyage. Malheureusement, le coût prohibitif des soins médicaux dans certains pays, ainsi que leur qualité, risquent de peser lourd sur votre budget en cas de sinistre. Il est donc plus prudent de souscrire une assurance voyage qui couvre non seulement les frais médicaux et d’hospitalisation, mais également les dépenses liées au rapatriement du malade ou de son corps en cas de décès.

Vous avez d’autres informations à apporter ou des questions sur le coût et le niveau de qualité de la médecine à l’étranger ? Parlez de votre expérience en commentant cet article.

Dans les pays exotiques, comment savourer la cuisine locale sans tomber malade ?

Plat exotiqueVoyager, c’est s’évader vers un autre monde, un autre univers culturel, mais aussi gastronomique. Qui peut résister aux saveurs inconnues et aux parfums des plats exotiques ? Il est tout à fait possible de profiter d’un séjour dans un pays étranger pour en découvrir les plats typiques, à condition de prendre quelques précautions pour éviter que l’expérience culinaire ne tourne au cauchemar et que l’odyssée ne se termine à l’hôpital.

L’eau, source de bien-être… et de maladies

Une personne qui voyage doit faire attention à l’eau qu’elle boit ou qui sert à laver les aliments. En effet, la qualité de l’eau n’est pas garantie, c’est pourquoi il est recommandé de la boire uniquement en bouteilles avec une capsule intacte. Dans la mesure du possible, autant s’abstenir d’acheter les bidons d’eau dans la rue, car dans certains pays, des marchands peu scrupuleux peuvent substituer l’eau des bouteilles par de l’eau impropre à la consommation.

Si le voyageur manque d’eau en bouteille, il est recommandé de faire bouillir l’eau du robinet pendant au moins 10 minutes avant de la boire. Si on ne peut pas la faire bouillir, on peut aussi la désinfecter chimiquement ou en utilisant un filtre. Néanmoins, il faut savoir que ces dernières méthodes ne sont pas aussi sûres que la désinfection par ébullition. Plus d’information à ce sujet en cliquant ici.

Gare aux aliments mal lavés, mal cuits ou d’origine douteuse !

En voyage, rien n’est plus enivrant que de goûter à des saveurs inconnues et à des plats exotiques, mais il faut rester prudent. Si les poissons et autres fruits de mer peuvent engendrer des troubles intestinaux, les produits laitiers non pasteurisés sont également à proscrire.

Les aliments les plus risqués pour la santé du voyageur sont ceux consommés crus : viandes, poissons, ainsi que  fruits et légumes sans leur peau. Au restaurant, il est conseillé de commander ses plats « à point » ou « bien cuits » et demander à ce qu’ils soient servis chauds.

De même, il importe de choisir les restaurants où il y a du monde, cela signifie la plupart du temps que les repas sont sains. Si le menu est rédigé dans une langue que vous ne comprenez pas, il ne faut pas hésiter à demander une description des ingrédients au serveur pour éviter de manger n’importe quoi. Dans le cas où les étals de rue tentent le vacancier, il est recommandé de vérifier la propreté des ustensiles et du kiosque du marchand avant de commander.

Autres recommandations et conseils

Le lavage des mains doit être systématique avant de manger, et ce, pour éviter les maladies comme la turista et autres diarrhées.

Les personnes qui suivent un régime spécial comme les diabétiques, les végétariens ou celles qui souffrent d’allergies sont invitées à posséder un traducteur électronique pour les aider à comprendre les différents menus et pouvoir commander les plats adaptés à leurs besoins.  Et, pourquoi pas, acheter sa propre nourriture dans les épiceries ou les grandes surfaces et la préparer soi-même.

Comme les visites touristiques peuvent fatiguer l’organisme, il est essentiel de manger équilibré. Même dans les situations où la viande est difficile à trouver, il est toujours possible de la remplacer par des protéines provenant des œufs, des lentilles, des noix ou du tofu, sans oublier de compléter le menu avec des fruits et des légumes cuits ou avec leu peau, ainsi que du pain et des céréales. Il faut faire attention aux vins et aux bières de fabrication locale dont la teneur en alcool peut différer de celle de votre pays d’origine.

Dans les pays tropicaux, c’est difficile, et même dommage, de se passer des nombreux fruits et légumes que l’on peut trouver dans le marché. En plus, ils sont normalement proposés à des prix très abordables ! Si vous êtes tenté, il faut toujours les acheter avec leur peau et les laver soi-même avec de l’eau propre pour après les éplucher.

La découverte de la gastronomie locale fait partie des plaisirs du voyage. Il ne faut surtout pas s’en priver, mais rester prudent en toutes circonstances pour ne pas tomber malade.

Bonne dégustation !

Comment préparer sa valise et ce qu’il faut éviter d’emporter dans les bagages

Bien préparer sa valiseLa préparation des valises constitue un moment important auquel il faut consacrer tout le temps nécessaire avant de partir en voyage. Entre ce vous souhaitez emporter avec vous et ce que vous pouvez mettre dans vos valises, l’écart est parfois important. Comment faire pour voyager léger et partir l’esprit tranquille ? Qu’est-ce qu’il ne faut pas mettre dans ses valises ? Voici quelques pistes…

Le syndrome du « en cas où »

Avant de passer aux conseils spécifiques, en voici un d’ordre général : ne tomber pas dans le syndrome du « en cas où ». Quand on prépare ses valises, c’est très facile : on est toujours tenté de mettre tout un paquet de choses « en cas où » on en aurait besoin, mais la vérité est que souvent on ne les utilisera pas.

Avant de mettre un vêtement ou un objet dans votre valise, réfléchissez y et posez-vous ces questions : est-ce que j’en ai vraiment besoin ? Est-ce que cet objet est vraiment indispensable pour la réussite de mon voyage ? Si la réponse et « non » ou « peut-être », dans la plupart des cas, mieux vaut laisser cet objet à la maison.

Si lors de voyages précédents cela vous est déjà arrivé de revenir à la maison avec des vêtements et des objets qui sont partis avec vous, mais qui ne sont jamais sortis de votre valise ; vous devez redoubler de vigilance pour ne pas être proie du syndrome du « en cas où » la prochaine fois que vous ferez vos valises.

Les vêtements inutiles et remplaçables

Souvent, ce sont les vêtements qui alourdissent inutilement les bagages des voyageurs. Il n’est pas nécessaire d’emporter toute sa garde-robe, même pour de longues vacances. Si l’on planifie bien en fonction des activités qu’on fera sur place, et on choisit des vêtements qui peuvent se combiner les uns avec les autres, on peut survivre pendant de nombreux jours avec une garde-robe réduite. En plus, si on en a besoin, on pourra toujours laver son linge sur place.

Et si par hasard on a en effet oublié quelque chose, il est toujours possible d’acheter sur place des accessoires ou des vêtements appropriés au climat de votre lieu de séjour. Cela permet par la même occasion de s’habiller à la couleur locale, de côtoyer la population et de rapporter un souvenir à la maison !

Les gadgets et appareils encombrants

Beaucoup de personnes possèdent des gadgets qui leur apportent confort et bien-être à la maison. Souvent, elles souhaitent les emporter avec elles pour leurs vacances. Il s’agit par exemple de lecteurs DVD portables, de lampes de lecture, de traducteurs électroniques, de cafetières, etc. Non seulement ces objets peuvent occuper beaucoup de place dans les bagages, mais ils réclament généralement une attention particulière dans leur transport et leur fonctionnement, car ils peuvent nécessiter de recharges, de piles ou d’adaptateurs pour les prises électriques à l’étranger qui augmentent davantage le volume et le poids des valises.

Avant de mettre un gadget dans votre valise, posez-vous cette question : est-ce que je ne peux pas m’en passer pendant la durée de mon voyage ? Si la réponse est « oui » ou « peut-être », ce gadget devrait rester chez vous.

Les bijoux et objets de valeur

Les voleurs sont facilement tentés par les bijoux et les objets de valeur comme les montres. Porter ostensiblement sur soi ces objets ne fait qu’attirer la convoitise des malfaiteurs. Même s’il semble difficile de laisser à la maison le pendentif de sa grand-mère ou la montre Cartier héritée d’un parent, la prudence doit toujours être de mise afin de ne pas risquer de se faire voler ces objets qui ont autant de valeur intrinsèque que sentimentale. D’autant plus que la plupart des assurances voyage ne couvrent pas le vol de bijoux pendant un séjour à l’étranger, ce qui implique de souscrire une assurance complémentaire si l’on veut garantir ses objets de valeur.

Les excès de produits de beauté

Il n’est pas nécessaire d’emporter toute sa gamme de produits de beauté pour partir en voyage. Ce n’est pas la peine de se munir de tous les fonds de teint, shampoings, gels coiffants ou produits cosmétiques que l’on possède pour une ou deux semaines. D’autant plus que les réglementations sur la sécurité dans les aéroports sont draconiennes en ce qui concerne les flacons contenant du liquide, notamment ceux de plus de 100 ml qui ne sont pas autorisés en cabine.

Comme pour les vêtements, on pourra toujours acheter des produits sur place si besoin est.

La trousse à pharmacie

À moins qu’on ne suive un traitement médical ou qu’on ne doive prendre des médicaments pour des maladies chroniques comme l’asthme ou le diabète, il n’est pas nécessaire d’emporter tous les médicaments et soins que l’on a chez soi. Une trousse à pharmacie de voyage avec les éléments essentiels sera plus que suffisante.  En plus, sauf en cas de séjour au fin fond de la brousse, il est relativement facile de trouver une pharmacie dans la plupart des destinations.

Guides et informations pour le voyage

Il est inutile de s’encombrer de plusieurs livres de guide. Un bon guide de voyage est normalement suffisant. Les tablettes et les Smartphones permettent aussi de télécharger des guides et des applications utiles pour votre voyage. Si on a accès à une connexion Internet, on peut également disposer rapidement de renseignements à partir de moteurs de recherche et de sites Web. Et si on a besoin d’informations complémentaires, on peut toujours demander sur place.

La réussite du voyage dépend en partie de ce que contiennent les valises. Il est donc préférable de faire un bon tri pour ne pas oublier l’essentiel, mais aussi pour ne pas les remplir inutilement !

Bon voyage !

Vous avez des commentaires à ce sujet ? N’hésitez pas à partager vos remarques.