L’Expatriation et le Choc Culturel

L’expatriation a ses avantages et ses désavantages et l’une des étapes qui ne peuvent échapper à un expatrié est celle du choc culturel.

Évidemment, le niveau du « choc » diffère selon les individus. D’ailleurs, le degré du choc culturel dépend plus de l’expatrié lui-même que du pays d’accueil. L’adaptation se fait plus ou moins facilement selon l’ouverture d’esprit d’une personne, son niveau d’adaptation au changement et son niveau d’acceptation face à une culture différente de la sienne.

L’adaptation n’est pas innée ou naturelle. Il s’agit plutôt d’un processus qui est très personnel à chacun.

L’engouement de l’arrivée

Au début de cette aventure qu’est l’expatriation, tout est merveilleux pour l’expatrié. Tout d’abord, il est très occupé à emménager dans sa nouvelle demeure, il commence également un nouvel emploi en plus de devoir s’acquitter des nombreuses formalités administratives qui accompagnent les débuts d’une expatriation. De plus, il découvre son nouvel environnement comme le ferait un touriste et tout lui semble beau et nouveau et il découvre aussi toutes les possibilités que sa nouvelle vie lui offre. Cette étape, dont la durée varie d’un individu à l’autre, ressemble presque à une lune de miel.

La réalité du quotidien

Mais peu à peu, cette euphorie fait place à ce qu’on appelle communément le choc culturel. Ce changement s’explique par le fait qu’une fois que l’expatrié ne joue plus au touriste, il s’aperçoit tranquillement, au cours de toutes ses activités et tâches quotidiennes, des différences qui existent entre son ancien et nouvel environnement. À ce moment-là, l’expatrié se retrouve sans repères et la crainte, le doute et même la frustration peuvent prendre place à l’intérieur de lui.

Les phases de l’expatriation

Plusieurs étapes composent le choc culturel. Tout d’abord, après quelques mois de vie à l’étranger, l’expatrié s’ennuie de ses amis et de sa famille et peut alors éprouver un fort sentiment d’isolation. Ensuite, dans les cas où un expatrié vit dans un pays où une langue autre que sa langue maternelle est parlée, celui-ci peut avoir des problèmes à s’exprimer et se sentir incompris de façon régulière. De plus, il peut également éprouver de la difficulté à comprendre les comportements des résidents locaux et même avoir l’impression que ces derniers ne l’aiment pas. Finalement, l’expatrié est confronté aux réalités de son pays d’accueil et là, contrairement au regard porté par un touriste, tout n’est pas toujours beau…

Il y a quelques individus qui ne s’adapteront jamais vraiment bien à leur nouvel environnement et ceux-ci seront toujours critiques face à leurs pays d’accueil. Par contre, pour d’autres, le choc culturel s’estompe au fur et à mesure qu’ils apprivoisent la langue et qu’ils apprennent à mieux connaître leur nouvel environnement et sa réalité quotidienne. On parle alors d’intégration, d’acceptation et d’adaptation.

ACS

Un savoir-faire de plus de 30 ans et 80 000 clients répartis dans le monde entier.

ACS compte une quarantaine de salariés et figure parmi les tous premiers courtiers d’assurance spécialisés en mobilité internationale, grâce à son savoir-faire de plus de 30 ans et ses
80 000 clients répartis dans le monde entier.

Notre adresse

ACS – Assurances Courtages Services
153, rue de l’Université, 75007 PARIS, FRANCE
Téléphone : +33 (0) 1 40 47 91 00 – Fax : +33 (0) 1 40 47 61 90

Email :