Caisse des Français de l’étranger (CFE) : pourquoi adhérer ?

La Caisse des Français de l’Étranger (CFE) est un organisme de sécurité sociale créé en 1978 pour offrir aux expatriés une protection à l’étranger. Ainsi, elle propose à tous les Français installés à l’étranger une protection sociale de base par la souscription d’assurances volontaires. La CFE est ouverte à tout le monde et peut donc être souscrite aussi bien par les salariés expatriés, les non-salariés, les personnes sans activité professionnelle, les retraités ou encore les étudiants. Elle permet notamment d’assurer la continuité des droits pendant que la personne réside à l’étranger, ainsi qu’à son retour en France.

CFE : qu’est-ce que c’est ?

La CFE est un organisme de sécurité sociale, de droit privé et chargé d’une mission de service public. C’est une assurance qui permet à toute personne résidant à l’étranger de conserver l’équivalent des prestations de la Sécurité sociale française. En souscrivant à la CFE, vous pourrez donc bénéficier des remboursements des frais de santé qu’ils soient liés à une maladie ou un accident ; du remboursement des frais liés à une maternité ; le versement d’une indemnité ou d’une pension en cas d’arrêt de travail temporaire ou permanent et le versement d’une pension de retraite. Pour faire simple, la CFE est l’équivalent du site Ameli quand vous résidez à l’étranger. Aujourd’hui, près de 200 000 personnes bénéficient des services de la CFE à travers le monde.

Comment fonctionne la CFE ?

Le fonctionnement de la Caisse des Français de l’Étranger est similaire à celui de la Sécurité sociale – c’est-à-dire que la CFE fonctionne sur une première base de remboursement. Elle constitue donc une base de protection sociale, mais attention ! Tout comme vous complétez en France la sécurité sociale avec une mutuelle, il est fort probable que vous deviez aussi compléter votre couverture CFE avec une assurance complémentaire. Notez également que les cotisations à la CFE sont forfaitaires et calculées selon votre âge et la composition de votre famille.

Qui peut adhérer à la CFE ?

La Caisse des Français de l’Étranger est ouverte à tous les Français qui résident à l’étranger et à tous les ressortissants de l’Union européenne, de l’Espace économique européen et de la Suisse. L’adhésion à la CFE est facultative et se fait sous votre initiative.

Si vous pouvez adhérer après votre départ à l’étranger, nous vous recommandons de vous y prendre le plus tôt possible. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’adhésion ne commence que le premier jour du mois qui suit la demande. De plus, en cas d’adhésion plus de trois mois après votre départ, un délai de carence sera appliqué (trois mois pour les moins de 45 ans et six mois pour les plus de 45 ans).

Pour adhérer et cotiser à la CFE, vous devrez vous inscrire en ligne, remplir le formulaire d’adhésion et transmettre les documents demandés. Une fois inscrit, au début de chaque trimestre civil, vous recevrez un appel de cotisation pour le trimestre en cours. Le règlement peut se faire en France ou de l’étranger, en euros, par chèque bancaire ou postal, par carte bancaire directement sur le site internet ou bien par virement. Pour vous aider tout au long de votre inscription, la CFE vous met à disposition un guide d’adhésion pour vous aiguiller à chaque étape.

Quelles sont les assurances proposées par la CFE ?

La CFE couvre les trois risques majeurs suivants :

  • Une assurance santé qui garantit une prise en charge des frais de santé partout dans le monde : maladie, maternité et invalidité ;
  • Une assurance qui assure vos risques professionnels : accident de travail, maladie professionnelle et déplacements professionnels ;
  • Une assurance retraite qui vous permet de continuer à cotiser tout en travaillant à l’étranger.

Selon votre statut, votre situation et votre âge, il est possible de cotiser volontairement à un ou plusieurs de ces régimes et de les adapter en fonction de vos besoins et de vos contraintes spécifiques.

Quelles sont les prestations versées par la CFE ?

En ce qui concerne les frais médicaux (consultation chez un médecin généraliste, médicaments, analyses, hospitalisation, vaccins, soins dentaires, optique, maternité…), la Caisse des Français de l’Étranger a mis en place un tableau de garanties depuis le 1er janvier 2020.

Voici quelques exemples concrets :

  • Pour une visite chez un médecin généraliste, vous serez remboursé selon un forfait limitatif de la dépense réelle engagée avec application d’un taux de prise en charge de 70%. Pour être plus clair, si vous payez votre consultation chez le médecin 26,50€, vous serez remboursé à hauteur de 18,55€.
  • Pour un accouchement par voie basse, vous pouvez bénéficier d’une prise en charge à hauteur de 2 985,74 €.

En cas d’arrêt de travail, la CFE vous verse des indemnités en cas de perte de salaire pour maladie, maternité (si vous avez souscrit l’option) ou d’une pension en cas d’invalidité.

En ce qui concerne l’invalidité et sous réserve que l’adhérent ait cotisé à l’assurance volontaire retraite et vieillesse, la CFE permet de valider gratuitement les trimestres d’assurance pour la retraite de base.

Le salarié expatrié : le cas typique d’adhésion à la CFE

Si vous êtes salarié expatrié, vos droits à la sécurité sociale française s’interrompent dès l’installation à l’étranger. Vous relevez désormais du régime social de votre pays d’accueil et, par conséquent, vous avez les mêmes droits que les locaux. Dans le cadre d’une mission longue durée et pour pallier aux carences entre ce nouveau régime et le régime français, la CFE offre la possibilité aux expatriés de cotiser selon deux modalités :

  • Via l’adhésion de l’entreprise à la CFE : l’employeur choisit de couvrir tout ou une partie des risques cités plus haut (grâce à un contrat collectif).
  • Via à une adhésion volontaire et personnelle : l’expatrié cotise lui-même à la CFE et choisit son niveau de couverture.

Quels sont les avantages de la CFE pour les particuliers et les entreprises ?

Au départ comme au retour en France, la Caisse des Français de l’Étranger assure la coordination avec le régime général de protection sociale. Qu’est-ce que cela veut dire ? Tout simplement que vous n’aurez pas de délai de carence lors de vos déménagements internationaux.

Pour l’employeur, cela signifie qu’il n’a pas besoin de cotiser aux allocations familiales. Les cotisations pour maladie, maternité et invalidité sont inférieures à celles du régime général et le taux est modulable selon le nombre d’adhérents. Le coût de l’expatriation en matière de protection sociale est inférieur à celui du statut de détaché à la sécurité sociale.

Pour le salarié expatrié, une adhésion à la CFE lui confère une prise en charge dans tous les pays, sans limites d’âge ni d’exclusion médicale et aucun plafond pour les frais d’hospitalisation. Vous avez également la possibilité d’être couvert lors d’un séjour temporaire en France et d’étendre votre couverture à votre conjoint et à vos enfants (à charge et de moins de 20 ans).

Où se trouvent les limites de la CFE ?

La CFE ne rembourse que selon son barème de garanties, elle ne tient pas compte du coût des dépenses engagées à l’étranger. Pour couvrir le différentiel, la souscription à une assurance expatrié complémentaire est nécessaire. Cela est particulièrement le cas dans les pays où le coût de la médecine est élevé comme en Thaïlande ou à Singapour… ou dans les pays où la santé est essentiellement gérée par des établissements privés.

De plus, la CFE ne fait pas d’avance de frais d’hospitalisation en dehors des hôpitaux conventionnés – c’est-à-dire des hôpitaux à l’étranger ayant conclu un accord avec la CFE. Selon votre pays d’expatriation et votre zone de résidence, votre choix pourra donc être limité.

Pour finir, la CFE ne couvre pas les garanties liées au rapatriement sanitaire, le transport du corps en cas de décès et la responsabilité civile. C’est pourquoi il est vivement conseillé de souscrire une assurance expatrié en complément de la CFE.

Comment contacter la Caisse des Français de l’Étranger ?

Par courrier :
BP 100
160 rue des Meuniers
CS 70238 Rubelles
77052 Melun Cedex

Par téléphone :
+33 (0)1 64 14 62 62

Par mail : vous pouvez également les contacter directement via leur formulaire de contact sur leur site internet : www.cfe.fr

Bien que nous fassions de notre mieux pour vous fournir des données vérifiées et actualisées, il est possible que les informations soient sujettes à des changements. Nous vous conseillons de vérifier la validité des informations auprès des autorités compétentes. ACS ne sera en aucun cas responsable de tout désagrément survenu suite aux informations mentionnées ci-dessus.

ACS

Un savoir-faire de plus de 40 ans et 200 000 clients répartis dans le monde entier.

ACS compte une cinquantaine de salariés et figure parmi les tous premiers courtiers d’assurance spécialisés en mobilité internationale, grâce à son savoir-faire de plus de 40 ans et ses
200 000 clients répartis dans le monde entier.

Notre adresse

ACS – Assurances voyage & expatriation
Société de courtage d’assurances
153, rue de l’Université, 75007 PARIS, FRANCE
Téléphone : +33 (0)1 40 47 91 00
N° ORIAS 07 000 350 – Site Web ORIAS : www.orias.fr

Email :