Nous assurons tout le monde,
partout dans le monde !

 

Caisse des Français de l'étranger (CFE) : pourquoi adhérer ?


La Caisse des Français de l'Étranger (CFE) est un organisme de sécurité sociale (livre 7 du code de la Sécurité sociale) créée en 1978. Elle propose à tous les Français installés à l'étranger une protection sociale de base par la souscription d'assurances volontaires. Cela concerne les salariés expatriés, les non-salariés, personnes sans activité professionnelle, retraités, ou encore étudiants. Elle permet d'assurer la continuité des droits pendant que la personne réside à l'étranger, ainsi qu'à son retour en France.


Assurances proposées par la CFE

La CFE couvre trois risques :

1 : Assurance maladie–maternité–invalidité :
- Option indemnités journalières et capital décès
- Option séjours en France de 3 à 6 mois consécutifs

2 : Assurance accidents du travail maladies professionnelles :
- Option voyages d'expatriation (trajets professionnels France-Etranger)

3 : Assurance vieillesse pour la retraite de base (pour le compte de la CNAV).

Selon le statut de la personne vivant à l'étranger (ex : expatrié ou jeune en Programme Vacance Travail), il est possible de cotiser volontairement à un ou plusieurs de ces régimes.

Découvrez en détails les différentes garanties proposées par la CFE.


Le salarié expatrié : cas typique d'adhésion à la CFE

Si vous êtes salarié expatrié, vos droits à la Sécurité sociale française s'interrompent dès l'installation à l'étranger. Vous relevez donc du régime social du pays d'accueil. Vous bénéficiez alors des mêmes droits que les nationaux en matière de protection sociale. Ceci s'avère généralement très insuffisant, surtout dans le cadre d'une mission de longue durée. Pour pallier ces carences, la CFE offre la possibilité aux salariés expatriés de cotiser, selon deux modalités :

  • Via l'adhésion de l'entreprise à la CFE : l'employeur choisit de couvrir tout ou une partie des risques cités plus haut (grâce à un contrat collectif).
  • Via une adhésion volontaire « personnelle » : l'expatrié cotise lui-même à la CFE et choisit son niveau de couverture.


Les prestations versées par la CFE

Pour les frais médicaux : remboursements sur la base des tarifs français de sécurité sociale, dans la limite de la dépense engagée.

En cas d'arrêt de travail : versement d'indemnités en cas de perte de salaire pour maladie, maternité (si option souscrite) ou d'une pension en cas d'invalidité.

En ce qui concerne l'invalidité et sous réserve que l'adhérent ait cotisé à l'assurance volontaire vieillesse, la CFE permet de valider gratuitement les trimestres d'assurance pour la retraite de base.


Avantages de la CFE pour les particuliers et les entreprises

La CFE assure la coordination avec le régime général au départ comme au retour.

Pour l'employeur : pas de cotisations aux allocations familiales, qui peuvent cependant être versées si la famille reste en France. Les cotisations Maladie-Maternité-Invalidité sont inférieures à celles du régime général et le taux est modulable selon le nombre d'adhérents. Le coût de l'expatriation en matière de protection sociale est inférieur à celui du détachement Sécurité sociale.

Pour le salarié expatrié :

  • Prise en charge dans tous les pays, pas de limite d'âge ni exclusion médicale.
  • Pas de plafond pour les frais d'hospitalisation.
  • Possibilité d'être couvert lors d'un séjour temporaire en France.
  • Réouverture des droits facilitée lors d'un retour définitif (ex. : pas de délai de carence).
  • Extension de couverture possible au conjoint d'expatrié (désigné « chargé de famille ») et à sa famille.


Les limites de la CFE et la nécessité d'une assurance complémentaire

La CFE ne remboursant que sur la base du tarif de convention, elle ne tient pas compte du coût des dépenses engagées à l'étranger. Pour couvrir le différentiel, il faut absolument souscrire une assurance expatrié complémentaire, notamment dans les pays où le coût de la médecine est élevé ou dans les pays où la santé est essentiellement gérée par des établissements privés.

La CFE ne fait pas d'avance de frais d'hospitalisation en dehors des hôpitaux avec accord (choix limité, uniquement dans certains pays).

Autres garanties non couvertes par la CFE :

  • Rapatriement sanitaire
  • Transport du corps en cas de décès
  • Responsabilité civile

Solution proposée par ACS : Assurance Santé Expatrié AMI en complément à la CFE.


Coordonnées de contact de la CFE

Caisse des Français de l'Étranger
BP 100 - 77950 Rubelles - France
Tél. (depuis la France au coût d'une communication locale) : 0810 11 77 77
Tél. (depuis l'étranger) : +33 1 64 14 62 62
Fax : 01 60 68 95 74
Site web : www.cfe.fr